Gaz Algérien – Une Découverte qui Constitue l’une des plus Grandes Réévaluations des Réserves des 20 Dernières Années.

Dans un contexte dominé par l’invasion de l’Ukraine et où de nombreux pays cherchent des alternatives au gaz russe, l’Algérie, premier exportateur africain de gaz naturel et le 7e mondial et dont les réserves prouvées de gaz naturel s’élèvent à près de 2,4 mille milliards de m3, a fait une importante annonce.

 

Auteur : fabienne.outar@protonmail.com

 

En effet, le groupe public d’hydrocarbures algérien, Sonatrach, a fait part dans un communiqué publié le 27 Juin 2022, avoir mis en évidence une importante découverte de gaz à condensat dans le périmètre de Hassi R’Mel, une commune de la wilaya de Laghouat, située à 400 km au sud de la capitale Alger.

Le gaz à condensat est du gaz naturel qui contient des hydrocarbures liquides en suspension, similaires au pétrole brut !

La compagnie pétrolière, qui produit annuellement 130 milliards de m3 de gaz naturel et 1,013 million de barils de pétrole par jour, a annoncé avoir réussi « à mettre en évidence un potentiel important en hydrocarbures dans le réservoir Lias Carbonaté « LD2 » au niveau du périmètre d’exploitation de Hassi R’Mel« .

Les réserves de ce nouveau gisement sont estimées « entre 100 et 340 milliards de m3 de gaz à condensat », selon le même communiqué.

Sonatrach prévoit de débuter en novembre 2022 l’exploitation de cette base qui doit produire 10 millions de m3 par jour.

Cette nouvelle découverte d’hydrocarbures vient s’ajouter aux deux autres annoncées au mois de mars 2022 dans deux nouveaux périmètres à El Bayadh et à Touggourt, au Sud-Ouest et Sud-Est algérien pouvant fournir près de 200.000 M3 de gaz/Jour.

Une véritable aubaine pour l’Algérie et pour les pays de l’Europe !

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.