Le Papa en Prison, Mais les Bonnes Affaires de la Famille Oulmi Continuent !

Le 20 Juin 2020, la justice algérienne avait prononcé de lourdes peines à l’encontre de Mourad Oulmi et plusieurs hauts responsables du secteur de l’automobile. Les accusés avaient été jugés pour « blanchiment et transfert à l’étranger de capitaux issus des revenus criminels », « corruption », « trafic d’influence », et « pression sur des fonctionnaires publics pour l’obtention d’indus privilèges ».

Mourad Oulmi, PDG du groupe automobile Sovac, distributeur des véhicules Volkswagen et partenaire du géant allemand dans une usine d’assemblage en Algérie, avait alors écopé d’une peine de 10 ans de prison ferme.

En deuxième instance, la Cour d’Alger a de nouveau condamné le 21 octobre 2020 le président du groupe Sovac, Mourad Oulmi, à une peine de 10 ans de prison ferme.

L’épouse de Mourad Oulmi, Fatiha Ould Moussa, de nationalité française qui est en fuite, a été condamnée par contumace à 20 ans de prison ferme.

Si Mourad Oulmi est officiellement en prison depuis le mois de juin 2019, son épouse avait refusé de se rendre en Algérie et est restée en France avec ses enfants.

Alors que le juge du tribunal a ordonné, selon les médias locaux, la saisie de tous les biens de la famille Oulmi et le gel de leurs comptes bancaires, il semble que l’Algérie n’a pu atteindre leurs propriétés à l’étranger.

Avant de revenir à Alger pour officialiser sa reddition à la justice algérienne et aux services de sécurité, Mourad Oulmi avait pris le soin de signer et de valider une « procuration » qui permettait à son épouse de reprendre le contrôle de la gestion du patrimoine immobilier accumulé par l’oligarque algérien durant toutes ses longues années de business en Algérie.

En effet, Mourad Oulmi avait créé, au mois de février 2017, la société par actions simplifiée unipersonnelle EXPIMO, dont le siège avait été fixé au 20 bis rue louis Philippe à Neuilly sur Seine.

L’objet de la société est, entre autres, l’achat, la création, l’exploitation de tous fonds de commerce de loueur en meublé professionnel ou non professionnel, la prise en location et la sous location de tout biens immobiliers et mobiliers comprenant la location de linge de maison, de véhicules terrestres, nautiques et aériens…  À la fin du mois de Juin 2019 la société va être dissoute.

Au mois de Novembre 2016, Fatiha Ould Moussa et Mourad Oulmi vont créer deux sociétés civiles immobilières dénommées SNI et BNJ dont siège est fixé au Boulevard Maurice Barrès à Neuilly sur Seine.

Dotées d’un capital de 10.000 Euros, ces deux sociétés ont pour objet l’acquisition, la construction, la location, l’administration et la gestion de tous biens et droits immobiliers en pleine propriété, nue-propriété ou usufruit, et notamment des biens immobiliers situés au Boulevard Maurice Barrès à Neuilly sur Seine, constituant 13 lots de copropriété !

Au mois de Mars 2017, Fatiha et Mourad cèdent la majorité de leurs parts dans la SCI BNJ à leur fille née le 10 Avril 2000, Jasmine Hana, pour n’en garder qu’une part chacun…

A la même date de Mars 2017, Fatiha Ould Moussa et Mourad Oulmi vont garder une part chacun de la SCI SNI et transmettront le reste des parts à leur fils Ilian, né le 11 Avril 2005 !

Voilà des enfants bien à l’abri, avec des propriétés dans la banlieue huppée de Paris acquises avant leur majorité, grâce à de l’argent issu du « blanchiment et transfert à l’étranger de capitaux issus des revenus criminels », et de la « corruption » comme l’indique la justice de notre Pays…

Et les bonnes affaires de la famille Oulmi continuent.

Le 30 Avril 2021, aux termes d’un acte reçu par le notaire Antoine B. à VINCENNES, Jasmine Hana Oulmi, la fille de Mourad Oulmi et de Ould Moussa Fatiha, qui réside au Boulevard Maurice Barrès à NEUILLY SUR SEINE, a constitué avec sa maman une société dénommée AZUR’HOME.

Dotée d’un capital de 2000 €, la société présidée par Jasmine Hana Oulmi a pour objet la location meublée et toutes activités s’y rapportant.

Aux termes d’une assemblée générale extraordinaire en date du 01/12/2021, l’objet social d’Azur’Home a été étendu à l’activité suivante : Intermédiaire en transaction nautique sans détention ni direct, ni indirect de fonds pour le compte de tiers !

Celui qui a dit que l’Algérie allait récupérer tout l’argent volé par les oligarques des années Bouteflika ne doit certainement pas savoir qu’il passe pour un fieffé hâbleur…

Pauvre Algérie !

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.