Ces Membres du FCE qui Trahissent l’Ethique et l’Etat pour Investir à l’Etranger !

Le Forum des chefs d’entreprise (FCE) est une association à caractère économique créée en Octobre 2000 par des chefs d’entreprises, afin de contribuer à l’instauration de l’esprit d’entreprise au sein de l’économie nationale et de promouvoir les intérêts de l’entreprise algérienne.

Auteur : youness.amir@protonmail.com

 

C’est ainsi que cette association, ouverte aux 5000 entreprises privées algériennes, aux entreprises étrangères de droit algérien et aux entreprises publiques, se définit sur son site internet.

Pour le Forum des chefs d’entreprise, le développement des entreprises est la seule voie appropriée pour organiser une relance forte et durable de la croissance, de la création d’emplois et une lutte efficace contre la pauvreté.

De nombreux membres du Forum des Chefs d’Entreprise de l’époque de Ali Haddad, n’ont toutefois pas totalement respecté la charte de membre du FCE, qui définit les engagements à des valeurs « d’honnêteté et d’éthique ». Qu’on en juge !

Membre du FCE, Farid Abbas Turki est né le 09 Novembre 1982. Il est le PDG de Goodz Company, société algérienne à responsabilité limitée au capital de 85 000 000 DA dont le siège social est situé dans la zone industrielle de Rouiba à Alger.

Créé en 1993 préalablement sous le nom de sarl Simpex Afric, Goodz Company est une des entreprises du groupe familial actif dans plusieurs secteurs d’activités dont l’agroalimentaire.

Au début de l’année 2005 : Goodz Company se lance dans l’importation et la distribution de la viande fraîche d’origine irlandaise et s’installe sur le marché des produits surgelés, et plus particulièrement la viande surgelée vendue sous la marque «Koft» en Algérie développée en 2006.

Fort de son succès en Algérie, Abbas Turki annonce à l’occasion de Paris Halal Expo en 2013, son implantation en France pour distribuer une gamme de produits surgelés halal ainsi que des produits frais couvrant la boucherie, la charcuterie, les plats cuisinés et les pizzas.

Abdelmalek Bellaouane, né le 17 Avril 1984, est responsable de la société GRAPHIC PROJECT CENTER (GPC DZ) créée en 2008 en Algérie et spécialisée dans la géolocalisation.

Il est par ailleurs le créateur de la société Harbin Algérie, qui a lancé une application qui met en relation les personnes ayant un besoin d’un transport, avec des personnes qui peuvent y répondre.

Alors que la partie 3 de la charte relative au respect des valeurs éthiques du FCE affirme que chaque membre s’engage à agir en conformité avec les lois et les réglementations, Abbas Turki Farid et Bellaouane Abdelmalek, vont enregistrer, à l’étranger, une entreprise activant dans les prestations de services et édition de logiciels ayant pour dénomination : HARBIN LLC.

Cette société à responsabilité limitée créée en Aout 2018, a été enregistrée par la Notaire Publique Shannon M. Manerchia dans l’Etat du Delaware le 6 mars 2019, Etat des Etats Unis notoirement connu pour être un paradis fiscal…

Dotée d’un capital de 40 000,00 USD, Bellaouane Abdelmalek contribuant à hauteur de 14000$ et Farid Abbas Turki à hauteur de 26 000 USD, la société a pour siège social : Lewes 16192 Coastal Highway 19958 – Delaware !

Moins d’une année après, soit le 25 Février 2020, une succursale de la société Harbin LLC sera ouverte à la Rue des Halles, dans le 1er Arrondissement de Paris, et aura pour responsable France : Bellaouane Abdelmalek alors qu’Abbas Turki Farid en sera le responsable Monde.

Contactés par mail, aucun des deux actionnaires n’a répondu à nos questions quant à la légalité de cette démarche, sachant que l’Algérie n’autorise pas ses citoyens résidents à ouvrir une entreprise à l’étranger sans accord de la Banque d’Algérie !

Tout comme nous n’avons pas eu de réponse quant à savoir pourquoi avoir choisi le Delaware pour un membre du FCE sensé être loyal et honnête et agir en toute transparence dans l’intérêt général…

Enfin nous nous sommes demandé comment, alors que le citoyen algérien n’est autorisé à voyager qu’avec un faible pécule, d’autres citoyens algériens, engagés de surcroit à contribuer à l’instauration de l’esprit d’entreprise au sein de l’économie nationale, se permettent de transférer des dizaines de milliers de Dollars pour les investir à l’étranger… Une question également restée sans réponse !

Et ils ne sont pas les seuls à user de telles pratiques au sein du FCE.

A suivre !

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.