Mort de Deux Jeunes Candidats à l’Exil dans un Avion d’Air Algérie à L’Aéroport d’Alger !

C’est arrivé ce matin 4 Juin 2022 à l’aéroport International d’Alger, une tentative d’émigration clandestine échoue fatalement pour deux jeunes algériens.

En effet, lors du check (vérification) de l’avion à 7H55 ce samedi, les bagagistes de la compagnie Air Algérie à l’aéroport Houari Boumediene ont découvert deux cadavres dans la soute d’un avion air Algérie stationné sur le Tarmac de l’Aéroport Houari Boumediene.

Il s’agirait selon nos sources de deux frères originaires de la région de la ville de Hamadi, localité proche de l’aéroport, ont pu pénétrer l’enceinte de l’Aéroport en évitant tous les contrôles et la surveillance des services de sécurité. C’est très grave.

L’appareil en question venait juste de faire deux vols, l’un vers Paris et l’autre vers dubai. Ce matin, l’avion était en préparation pour un nouveau départ quand le personnel a découvert les deux corps.

Avant leur décès, les personnes décédées ont pris soin de filmer leur départ et de transmettre la vidéo à un de leur proche. Ce dernier aurait alerté les services de sécurité suite à leur disparition et à l’absence de communication.

Suite à cette macabre découverte, des questions se posent sur cette faille dans les services de sécurité de l’aéroport qui est on ne peut plus grave, car elle démontre de manière implacable tout le laxisme et l’incompétence qui règne au sein de cette infrastructure aéroportuaire pourtant si sensible.

Ces négligences, personne ne peut en douter, auraient pu être graves pour les voyageurs qui empruntent l’aéroport à la veille de cette saison estivale, tout comme pour le personnel qui y travaille.

On n’ose imaginer les ravages et les conséquences sur l’image de l’Algérie d’un tel acte si des terroristes avaient réussi à dissimuler une bombe dans le train d’atterrissage des avions et ce sans que personne ne les remarque…

Doit-on réellement croire ceux qui ne cessent de nous rapporter qu’une majorité d’agents de nos Services de Police, auquel incombe prioritairement la sécurité des 32 Kilomètres du périmètre aéroportuaire, sont là juste pour leurs propres affaires, eux qui auraient payés pour y être affectés ?

Et où se trouvaient les Renseignements Généraux et les Services de Renseignements, et plus particulièrement ceux de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure censés surveiller l’ensemble des intervenants dans le but de protéger l’aéroport ?

Selon nos sources, le Directeur Général de la Sureté Nationale (DGSN), le Secrétaire Général de la DGSN, le Ministre des transports, le Procureur de la République sont présents sur place et ont entamé une réunion de crise au niveau de la caserne de la Direction de la Police des Frontières (DPF) sise à côté de l’Aéroport.

L’enquête devra nécessairement lever le voile sur les possibles complicités dans cette tragique affaire et déterminer les responsables d’une telle négligence.

Dans un Pays normal, le Ministre de l’Intérieur, le DGSN et tous les responsables de police au niveau de l’Aéroport devraient être suspendus et traduits en justice pour négligences, mise en danger de la vie d’autrui, homicide involontaire…

Le Président Tebboune réagira-t-il avec la même poigne qu’il a utilisé récemment contre le Directeur de l’Entreprise Nationale de Transport de Voyageurs qui avait sali l’image de l’Algérie en négligeant ses agences mais avait organisé avec l’Ambassadeur d’Algérie à Paris, Mohamed Antar Daoud, une soirée sur un navire interdit aux citoyens algériens ?

Le Chef d’Etat Major, Said Chengriha va-t-il continuer à faire le ménage dans cet aéroport qui est devenu une véritable passoire aux mains de cadres médiocres et de responsables incapables ?

Les prochaines heures nous répondront !

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.