Pour la France, le Conseil Français du Culte Musulman est Mort !

Il y a deux semaines, le Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait déclaré le Conseil français du culte musulman (CFCM) comme étant mort.

« Le CFCM, pour les pouvoirs publics, n’existe plus, n’est plus l’interlocuteur de la République », avait-il annoncé le 12 décembre 2021 lors d’une émission télévisée.

Dans la foulée, Gérald Darmanin, qui est également le Ministre des Cultes, a annoncé la tenue, vers le début de l’année 2022, d’un forum de l’islam de France, portant sur la formation des imams ou le droit du culte tout en visant à travailler à « une nouvelle organisation de l’islam de France ».

Un forum qui fait suite aux assises départementales du second trimestre 2021, ayant vu quatre groupes de travail constitués pour travailler sur les aumôneries, la formation des cadres religieux, le droit des cultes et les actes anti-musulmans.

Il faut souligner que le CFCM, créé en 2003 et regroupant des fédérations de mosquées, est secoué par des luttes intestines autour de l’adoption de la Charte des principes pour l’islam de France, réclamée par le président Emmanuel Macron après son offensive contre le « séparatisme ».

Une charte qui rappelle les principes de la République que sont l’égalité homme-femme, la liberté de conscience et de religion, le respect de la raison et du libre arbitre et le rejet de toutes les formes de discrimination et de la haine de l’autre.

Mais également le rejet de l’islam politique et le refus de toute ingérence étrangère dans la gestion des mosquées ainsi que le respect de la laïcité, la condamnation de l’antisémitisme, de l’homophobie, de la misogynie.

Dirigé par Mohammed Moussaoui proche des autorités marocaines et qui pour certains est un agent du renseignement de la Monarchie, plusieurs membres du CFCM avaient refusé de signer le document, ce qui a poussé, le 17 Mars 2021, au départ de quatre fédérations favorables à la charte des Principes de l’Islam, précipitant ainsi l’implosion du conseil et actant de son impuissance face à la création, le 21 novembre 2021 à l’issue d’une assemblée constitutive, d’un Conseil national des imams (CNI).

Soulignons que le CNI a pour vocation de former les Imams, d’en organiser l’agrément, d’effectuer des contrôles et d’appliquer les sanctions prévues, mais surtout de permettre la création d’un statut unifié pour tous les imams en France.

Mais cette démarche a semble-t-il déplu au Conseil Français du Culte Musulman, qui avait appelé dans un premier temps les imams de France à se réunir en assemblée constitutive d’un deuxième Conseil National des Imams de France le 12 décembre 2021, avant de reporter cette réunion au 9 janvier 2022… Une véritable cacophonie !

Dépassés par la vision de l’islam ancrée à un référentiel de valeurs compatibles avec les principes républicains, perdus dans des jeux de pouvoirs et craignant vraisemblablement de disparaitre, les trois fédérations musulmanes affiliées au CFCM que sont : le Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF), la Confédération islamique Milli Görüs (CIMG) et Foi & Pratique, proche des prédicateurs rigoristes du Tabligh et ayant jusque-là refusé de signer en l’état la charte des principes pour l’islam de France, ont fini par rétropédaler et déclarent, en ce 25 décembre 2021, se soumettre au texte …

Préférant se ranger finalement du côté des grandes organisations musulmanes, regroupées en Coordination, qui ont adhéré à la charte dès janvier 2021, les trois fédérations musulmanes frondeuses considèrent toutefois qu’il s’agit là d’un « compromis perfectible » et déclarent attendre désormais une réponse favorable à une demande d’audience auprès du ministre de l’Intérieur.

Cependant rien n’est encore gagné, selon l’entourage de M. Darmanin le CFCM s’avère « complètement paralysé depuis un an« , notamment par des « jeux d’influence et des jeux de pouvoir » ou des « fractures idéologiques« …

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.