Le Recteur de la Grande Mosquée de Paris, Ciblé par le Maroc avec le Logiciel Espion Pegasus !

Après plusieurs années d’enquête, le consortium de journalistes de 17 médias formés autour de Forbidden Stories a découvert qu’en mars 2019, une agence de renseignement du Maroc, cliente de la société israélienne NSO Group, a entré les numéros de téléphones de plusieurs personnalités dans le monde en vue de les espionner.

Selon les dernières révélations, nous avons appris que le téléphone du Recteur de la Mosquée de Paris, qui œuvre à la construction pacifiée des structures de l’islam en France, avait été ciblé par les services secrets marocains.

Le logiciel espion Pegasus, introduit dans un smartphone, permet d’en récupérer les messages, photos, contacts et même d’écouter, à son insu, les appels de son propriétaire.

Si Rabat a décidé d’utiliser son programme de surveillance à distance contre cet ancien conseiller juridique de la Grande Mosquée de Paris, c’est que le personnage, par l’efficacité de ses actions et les principes qu’il défend, dérange au plus haut point le Royaume Alaouite.

En effet, il se trouve que, sous couvert de lutte contre le terrorisme, le Maroc tente depuis plusieurs années de mettre la main sur les lieux de cultes et d’avoir une influence sur l’islam en France, à l’instar des tentatives d’achats des mosquées d’Angers, de Puteaux, de Montpellier ou de celles effectives d’Evry et de St-Etienne…

Notons que les fédérations musulmanes, proches des autorités du royaume, contrôlent environ le quart des près de 2 800 lieux de cultes musulmans répertoriés en France, leur allouant un budget annuel de l’ordre de 6 Millions d’Euros… On est bien loin d’un Islam de France !

Elu en Janvier 2021 à la tête de la Grande Mosquée de Paris, Chems Eddine Hafiz avait clairement affiché ses ambitions à lutter contre l’instrumentalisation et le mise sous tutelle étrangère de la religion musulmane, et cela n’est pas pour plaire au Makhzen.

« Je suis un homme de loi qui a accepté cette lourde mission de Recteur de la Grande Mosquée de Paris pour servir l’islam et les musulmans et aider à pacifier les relations au sein de la société française, afin que chaque fidèle puisse vivre dignement. » avait alors déclaré le Recteur de la Grande Mosquée de Paris.

C’est en phase avec ses convictions qu’il a, avec trois autres fédérations, claqué la porte du conseil français du culte musulman (CFCM) trop proche du Maroc, et dont plusieurs acteurs ont refusé de signer la charte des principes de l’Islam de France. Ce qui a fortement déplu à Rabat !

D’autre part, en sa qualité d’avocat reconnu aux barreaux de Paris et d’Alger, Chems Eddine Hafiz a été le défenseur du Front Polisario, le mouvement indépendantiste des territoires du Sahara Occidental annexés par le Maroc en 1975. Sujet hautement sensible pour la Monarchie Nord-Africaine, ce qui aurait pu ainsi influer sur la décision de mettre sous écoute le Recteur de la Grande Mosquée de Paris, si attaché au Droit et à la Légalité.

En l’absence d’expertise physique, il n’est pas possible de savoir si les données de son téléphone ont pu être dérobées aux travers de cette intrusion. Selon nos informations, Chems Eddine Hafiz ne voit aucun inconvénient à remettre son téléphone à Security Lab d’Amnesty International pour vérification, et si cela est confirmé, déposer plainte pour « atteinte à l’intimité de la vie privée », piratage informatique, « interception de correspondances » et « association de malfaiteurs » !

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.