COVID19 – L’Effondrement du Système de Santé Tunisien

La Tunisie enregistre le nombre effarant de près de 465.000 cas confirmés de Covid-19 et 134 nouveaux décès, alors que plus de 600 personnes étaient en réanimation au 06 Juillet 2020.

Un malheur n’arrivant jamais seul, une pénurie de vaccins et une timide campagne de sensibilisation ont fait que pour tout le Pays, ce sont moins de 5 % de la population, soit autour de 600.000 personnes environ, qui ont totalement reçu leurs deux doses de vaccin.

A cela, il a été constaté un manque de personnels et de places dans les structures sanitaires, les hôpitaux et les morgues s’en sont trouvés débordés, avec plus de 15.700 morts pour moins de 12 millions d’habitants.

Nous sommes dans une situation catastrophique (…) le système de santé s’est effondré, nous ne pouvons trouver un lit dans les hôpitaux qu’avec beaucoup de difficulté“, a déclaré jeudi le porte-parole du ministère Nisaf Ben Alaya.

En effet, 92 % des lits de réanimation des infrastructures sanitaires publiques sont actuellement occupés alors que dans la capitale, Tunis, les hôpitaux sont pleins.

Le Grand-Tunis affiche un terrible taux d’incidence avec 995 cas pour 100 mille habitants à la Manouba, ou 735 cas pour 100 mille habitants à Tunis…

Personne n’échappe à cette nouvelle vague de contamination, probablement due au variant delta. Pas même, Hichem Mechichi, le chef du gouvernement tunisien qui a contracté le Covid-19, après avoir reçu sa deuxième dose il y a plusieurs semaines…

Entre le 07 et le 08 Juillet 2021, ce sont plus de 9820 contaminations qui ont été enregistrées, ce qui a saturé de facto la disponibilité d’appareils d’oxygène.

Nous avons du mal à fournir de l’oxygène (…) les médecins souffrent d’une fatigue sans précédent“, a déclaré Nisaf Ben Alya, ajoutant que “le bateau coule” et appelant tous les Tunisiens à s’unir pour lutter contre la pandémie.”

La situation est telle que le gouvernement a décidé de confiner les populations de six gouvernorats où le taux de propagation du virus est particulièrement élevé, dont Tunis et sa banlieue.

Les spécialistes et les membres du comité scientifique ont alerté l’opinion publique sur les conséquences tragiques, dans le cas ou les autorités du Pays ne venaient pas à prendre des mesures plus strictes pendant la période de l’Aïd el-Adha.

Selon les professionnels de la santé, cette situation sanitaire désastreuse risque de s’aggraver avec le non-respect des règles de distanciation physique, le pic de cette nouvelle vague intervenant dans deux à trois semaines et qui « verrait le nombre de contaminations et de décès va doubler voire tripler » selon les milieux médicaux.

Le Qatar a d’ores et déjà assuré Tunis de l’acheminement d’aides médicales. Il s’agirait selon l’ambassadeur du Qatar en Tunisie d’un hôpital de campagne d’une capacité de 200 lits équipés de différents matériels médicaux, en plus de 100 respirateurs artificiels.

Devant cette effroyable situation, l’exécutif a tenu un conseil ministériel durant la matinée du 8 juillet 2021 en présence du chef du gouvernement, rejetant un confinement sanitaire général à cause des conséquences négatives sur l’économie du Pays déjà impacté par la crise due à la pandémie du SARS-CoV-2.

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.