ENQUETE – De Belgrade à Alger, l’Incroyable Histoire d’un Officier du Renseignement Français à la tête d’Amarante Algérie !

Suzana Vasiljević travaille depuis des années au sommet de l’Etat Serbe en tant que conseillère média ou “responsable des relations publiques”. Au début des années 1990, elle était traductrice, productrice et journaliste pour des chaînes de télévision mondiales, notamment la BBC, la télévision allemande ARD et la télévision autrichienne ORF.

Dès 2004, elle commence à travailler comme consultante au Bureau de Coopération avec les Médias du gouvernement de la République de Serbie, chargée de la communication avec les représentants des ambassades, des ONG et des médias étrangers, ainsi que comme organisatrice de conférences.

Suzana Vasiljevic, conseillère média du Président de la Serbie

Ayant rejoint le gouvernement de l’ex Président de Serbie Vojislav Kostunica en 2008, elle va être transférée au Ministère de l’Intérieur en tant que chef du bureau des médias, à la demande du Ministre de l’Intérieur de l’époque Ivica Dačić, actuel Président de l’Assemblée Nationale de la République de Serbie.

Le 27 juillet 2012, Suzana Vasiljević rejoint l’équipe de l’actuel Président Serbe Aleksandar Vučić, pour épauler celui qui à l’époque était vice-premier Ministre et Ministre de la Défense de Serbie et que les médias n’avaient pas soutenu durant sa campagne présidentielle.

Ce parcours édifiant au niveau des hautes autorités de la Serbie a fait de Suzana, qui est par ailleurs membre du conseil de surveillance d’Air Serbia depuis septembre 2014, la quatrième personne la plus puissante de la scène médiatique serbe en 2015 et parmi les dix femmes les plus influentes de Serbie en 2014 !

Sauf que Suzana Vasiljević va voir sa vie basculer et être démise de ses fonctions de responsable des relations publiques au Ministère de l’Intérieur, non pas à cause de menaces de mort avec arme à feu portées à l’encontre de l’un de ses collègues, mais à cause de la liaison extraconjugale qu’elle entretenait avec un cadre de la sécurité de l’Ambassade de France à Belgrade à cette époque.

Saisis par la Justice, des éléments de la direction de la police criminelle de Serbie (UKP) sous le commandement de leur chef, le général Rodoljub Milović, avaient ouvert une enquête sur le couple, et ont découvert l’existence « de soupçons fondés concernant la divulgation de secrets d’État et des opérations de racket et d’extorsions subis par de riches citoyens » entrepris par cet intrigant ménage qui avait dérouté toute la hiérarchie de l’Etat Serbe.

Mise sur écoute après l’accord du procureur de Belgrade et du juge d’instruction, les enquêteurs de la police Serbe ont relevé le rôle actif joué par Suzana, appuyé par son amant français, dans l’embauche d’Aleksandar Vučić en tant qu’associé du réseau d’agences françaises en Serbie.

Des relations qui ont permis de voir s’envoler la coopération militaire et technique entre la France et la Serbie, formalisée le 8 avril 2011 par un accord de partenariat stratégique.

Emmanuel Macron et Aleksandar Vučić

Notons que le concours de la France a été significatif entre 2008 et 2012 dans l’organisation et le fonctionnement des forces armées serbes, au travers de la présence d’officiers coopérants français dans le domaine des ressources humaines, de l’entraînement et de la formation tactique.

En outre, plusieurs actions de coopération entre forces armées ont été réalisées, la toute première participation serbe à une opération de l’Union européenne a ainsi été organisée avec la France, dans le cadre d’EUNAVFOR ATALANTA en 2012.

Les forces de police et de renseignement ont alors confirmé que le Ministre de la Défense Serbe Vučić avait maintenu des « contacts avec les services de renseignement étrangers avant même d’arriver au pouvoir, et qu’en arrivant au pouvoir, il a présenté les membres du réseau d’agences des services de renseignement étrangers au sommet de la hiérarchie de l’État serbe »…

A la tête du bureau de coopération avec les médias au Ministère de l’Intérieur mené par Ivica Dačić, Suzana Vasiljević aurait selon la justice joué un rôle très important dans l’embauche de l’actuel Président Serbe Aleksandar Vučić en tant qu’associé du réseau d’agences françaises en Serbie.

Aleksandar Vučić lui-même avait admis publiquement qu’il entretenait des contacts réguliers avec un responsable des services de renseignement français en Serbie, ce pourquoi il figurait sur la liste des personnes mises sur écoute par la police Serbe…

Tomislav Nikolić qui était le Président de l’État Serbe entre mai 2012 et mai 2017 et le Ministre de la défense Aleksandar Vučić ont tous deux confirmé à la presse que leurs conversations avec Suzana Vasiljević avaient été enregistrées par le Ministère de l’Intérieur, à l’époque où elle y travaillait.

C’est d’ailleurs pour cela qu’Aleksandar Vučić, furieux d’avoir été indirectement mis sur écoute, avait menacé d’annoncer publiquement les noms de personnes et de certains politiciens qui avaient suggéré au mafieux Darko Šarić de quitter le pays parce qu’il était sur le point d’être arrêté…

Il faut savoir que le gang maffieux le plus important de Serbie et du Monténégro est celui des frères Šarić, considéré comme le premier groupe pour le trafic de cocaïne en Europe et pour le blanchiment d’argent.

Darko Šarić, Photo: E stock

Après la saisie à la fin de l’année 2009 de 6.4 tonnes de cocaïne en Uruguay à destination de l’Europe, un mandat d’arrêt international avait été émis par Interpol contre le principal suspect, Darko Šarić, mais celui-ci avait miraculeusement pu échapper à son arrestation.

Darko Šarić, surnommé l‘Escobar des Balkans, s’était déjà fait arrêter en possession de 370 kilos de cocaïne mais avait réussi à s’échapper, selon nos informations, grâce aux relations qu’il entretenait avec des personnalités politiques au sein de l’état monténégrin et même serbe (dont il possède la nationalité depuis 2005). Ses protections émanaient notamment du fait de liens financiers avec Aca Đukanović, frère du président du Monténégro Milo Đukanović, mais également à travers de hauts fonctionnaires du Ministère de l’Intérieur serbe, ou plus directement Ivica Radulovic le Ministre des Affaires étrangères d’alors et enfin certains membres du cercle diplomatique étranger basés à Belgrade.

Les services de renseignements serbes (Bezbednosno Informativna Agencija – BIA) avaient laissé entendre par presse interposée que c’était dans une brasserie de Belgrade que Miloš Oparinca, le chef du contrôle interne du Ministère de l’Intérieur et Branko Lazarević, le chef du cabinet d’Ivica Dačić auraient informé Darko Šarić de l’imminence de son arrestation et lui ont permis de fuir le pays. La même source a indiqué qu’un officier des renseignements français et cadre à l’Ambassade de France en Serbie était attablé avec eux…

L’ancienne employée du Ministère de l’Intérieur Serbe, Suzana Vasiljević qui vivait avec cet officier des renseignements français, avait fondé en février 2012 la société de conseil Bioslandry consulting. En octobre 2012, cette société a été enregistrée sous le même nom à Londres.

En mars 2015, Suzana Vasiljević a quitté cette entreprise et a été remplacée par le 1er secrétaire à l’ambassade de France à Belgrade et conseiller de l’ambassadeur en matière de sécurité et concernant la situation politique en Serbie et Monte Negro, devenu entre-temps son mari.

Suzana avait alors déclaré que la société anglaise, dissoute au mois d’octobre 2020, avait été créée par son ex-mari, parce qu’il travaillait comme consultant pour la plus grande compagnie pétrolière française “Total”.

« Il était propriétaire de cette société, […], cela n’a rien à voir avec moi. Nous avions une entreprise à Belgrade parce que c’était plus facile ainsi, il travaillait en Afrique, donc nous avions accès à de l’argent. L’entreprise était à mon nom, mais l’entreprise n’avait rien à voir avec moi », avait-elle déclaré à la presse.

Il faut savoir que Bioslandry consulting est une agence de conseil qui fournit des services de sécurité, de protection et de soutien technique dans les zones de crise. Elle a été fondée par Etienne Duberne, qui a une riche carrière diplomatique qui l’a mené à travailler pour le gouvernement français au Kosovo, ainsi qu’à l’ambassade de France en Croatie.

Entre 2008 et 2009, il était Directeur associé d’Amarante International, en 2010 il devient Directeur de Boislandry Consulting et depuis 2012 il est Coordinateur de l’Observatoire de l’Afrique pour la Sécurité et le Développement.

Le second associé de Boilslandry Consulting est un cadre de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE) qui avait réussi à mettre au point de nombreux contacts politiques à tous les niveaux du gouvernement de Serbie, du Kosovo et du Monténégro, comme au sein des armées et des forces de sécurité de ces Pays.

Cet officier de renseignement qui est né le 12 Octobre 1964 à Nîmes, a travaillé au Ministère français de la Défense pendant près de 19 ans ou il a entre-autres été commandant de régiment dans les forces spéciales, puis au Ministère des Affaires étrangères ou il a été désigné 1er secrétaire de l’Ambassade de France à Belgrade, avant de proposer ses services de consultant en sécurité au groupe énergétique français Total.

Georges Uriot et Suzana Vasiljević

Son nom est Georges Uriot. Il est aujourd’hui Directeur Général au sein d’Amarante International, société française spécialisée dans l’accompagnement sécuritaire en zone sensible. Sa nouvelle mission est de gérer le dossier Algérie à la tête d’Amarante Algérie…

L’Etat algérien et tous ses services de renseignements trouvent-ils que c’est là une bonne idée ?

 

Bachir Outaghani

bachir.outaghani@protonmail.com

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.