Zetchi sur le Point de Débarrasser le Football Algérien du Parasitage Initié par ses Anciens Dirigeants !

Le Président de la Fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjaa, est donc devenu le 12 Mars 2021 à Rabat, membre du Conseil de la Fédération internationale de football (FIFA), lors de la 43ème Assemblée générale ordinaire (AGO) et élective de la Confédération africaine de football (CAF).

Le Président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheireddine Zetchi, qui était en lice pour un poste au Conseil de la FIFA, s’est finalement retiré de la course aux Elections du Conseil de la FIFA laissant la voie libre à son homologue marocain et membre du Comité exécutif de la CAF, Fouzi Lekjaa, alors que le second siège est revenu à l’Egyptien Hany Abo Rida.

La Confédération africaine de football (CAF) a également désigné le Sud-africain Patrice Motsepe au poste de président de l’institution, suite à une médiation et le franc support de la part des autorités marocaines et certains responsables de la FIFA, qui selon nos sources expliquerait l’élection de Fouzi Lekjaa, premier marocain à arriver à ce niveau de l’instance sportive mondiale.

Kheireddine Zetchi aurait préféré se retirer de la course, après avoir vu sa candidature « tardivement » acceptée, ce qui ne lui a pas laissé assez de temps pour faire campagne et tenter de convaincre son « électorat », selon un communiqué de la FAF.

Pour rappel, la commission de contrôle de la FIFA avait rejeté dans un premier temps la candidature du président de la FAF à cause d’une erreur administrative dénoncée par des mails émanant …d’Alger.

Toutefois, après le dépôt d’un recours au Tribunal Administratif Sportif (TAS) de Lausanne et à quelques jours des élections, sa candidature sera validée et donnera raison à Zetchi.

« Je regrette le temps perdu depuis le refus de mon dossier, qui aurait pu me permettre de réaliser un grand travail pour promouvoir ma candidature », avait alors indiqué le Président de la FAF aux Médias.

Selon des sources très proches du dossier, au-delà de ces explications officielles et politiquement correctes, un travail intensif et soutenu destiné à nuire à la candidature de Zetchi avait été entrepris par d’anciens dirigeants du Football algérien. Sabotage ? A vous d’en juger.

Alors qu’il était Président du club de football Paradou AC, Kheireddine Zetchi avait alors écopé de trois mois de suspension en 2016, suite à ses déclarations jugées offensantes à l’égard du président de la Ligue de football professionnel (LFP) de l’époque…Mahfoud Kerbadj.

Nos sources nous affirment que Mahfoud Kerbadj, candidat empêché de se représenter à la Ligue de Football Professionnel par Zetchi, se serait vengé en ressortant ce dossier en l’envoyant lui-même…à la FIFA !

« À chaque faux pas, le clan Raouraoua est à la manœuvre pour le déstabiliser », indiquait un journaliste algérien à la radio française RFI.

Il faut dire que le travail entrepris par Zetchi concernant les modifications des statuts de la FAF afin de les rendre conformes et uniformes aux exigences de la FIFA gêne énormément certaines personnalités et anciens dirigeants, qui espèrent encore se retrouver de nouveau à la tête du Football algérien.

Les nouveaux statuts prévoient une limite d’âge aux candidats à la Présidence d’une Fédération sportive, qui sera comprise entre 40 ans et 70 ans. Ce qui laissera, par exemple, peu de chances pour un mandat de 3 années à la FAF à Mahfoud Kerbadj qui est âgé de 68 ans et aucune chance à Raouraoua qui lui est âgé de 72 ans…

Par ailleurs, les nouveaux amendements des statuts qui seront soumis à l’Assemblée Générale pour adoption, prévoient une limitation des mandats à deux pour éviter l’accaparement du pouvoir et les dérives conséquentes, comme cela a été le cas en politique entre 1999 et 2019, ou en football entre 2001 et 2017…

Enfin, la disposition qui permettait aux anciens Présidents de la FAF d’être consacrés membres permanents de l’Assemblée Générale de la Fédération sera totalement revue par les nouvelles modifications statutaires.

Kheireddine Zetchi, actuel Président de la Fédération algérienne de football avait déjà annoncé qu’il ne sera pas candidat à un second mandat à la tête de l’instance, et ce dès son élection à la tête de la FAF en mars 2017.

« Il est le seul à ce jour à avoir appliqué au mieux la demande populaire « Yetnahaw Gaa » ! » nous dira une source sur un ton amusé.

En 3 ans, Zetchi pourra mettre à son compte le titre algérien de champion d’Afrique de Football, l’introduction de nombreuses réformes dans l’organisation des systèmes de compétition et l’établissement d’académies de la FAF dans plusieurs villes d’Algérie.

Preuve que la Nouvelle Algérie ne sera possible qu’avec sa jeunesse, exclusivement !

 

Amir Youness

youness.amir@protonmail.com

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.