L’Incompétence du Gouvernement Algérien, Bien Plus Dangereuse que la Covid-19 !

L’Algérie a reçu son premier lot de 50.000 doses du vaccin Sputnik-V, le 30 Janvier 2021, au niveau de l’aéroport militaire de Boufarik, lui permettant ainsi d’entamer sa campagne de vaccination.

La télévision publique algérienne a diffusé des images du directeur de la santé de la Wilaya de Blida, Ahmed Djemai, premier fonctionnaire public à avoir reçu le vaccin dans cette ville, qui malgré avoir été le premier foyer de la pandémie dans le pays, n’a reçu à ce jour que 100 doses du vaccin russe Spoutnik V, comme premier quota…

Car ce ne sont que 10% des 500.000 vaccins russes anti-Covid-19 commandés par les autorités algériennes qui ont été ainsi officiellement réceptionnés ! C’est du moins ce qui ressort de la déclaration de Djamel Fourar, porte-parole du comité scientifique de suivi de la pandémie de Coronavirus.

Cette quantité officielle de 50.000 doses reçues, alors que d’autres sources nous affirment qu’il ne s’agirait en fait que 20.000 doses, ne peut être administrée en l’état actuel des stocks reçus qu’à 25.000 patients, dans une Algérie qui compte environ 44 millions d’habitants, selon les dernières statistiques gouvernementales, et qui a enregistré un nombre de contaminations au Covid-19, nettement sous-évalué, approchant officiellement les 107.000 cas dont 72 538 se seraient rétablies !

On se demande dès lors comment cette campagne de vaccination qui serait accessible en priorité au personnel médical, aux personnes âgées, aux patients atteints de maladies chroniques pourrait être une réussite ?

Et comment même pourrait-elle s’étendre aux personnels de sécurité et de la Protection civile, au secteur de l’enseignement, aux imams, aux responsables politiques et aux journalistes, alors que le reste des 500.000 doses du vaccin russe Sputnik-V ne pourront pas être envoyés en totalité avant la fin du mois de…Mai 2021 !

Si les autorités algériennes semblent satisfaites que 8000 centres de vaccination aient été aménagés au niveau des hôpitaux, des polycliniques et des établissements de santé de proximité, ayant une expérience en la matière pour la campagne de vaccination, il faudrait leur rappeler tout de même que sans le vaccin contre la Covid-19, toute cette gesticulation populiste n’est que de la poudre aux yeux.

Et pour faire plaisir au Président Abdelmadjid Tebboune et de la ridicule théâtralisation qui est faite de ce ponctuel acte de vaccination, ils sont nombreux à y mettre du leur, comme la Commission de la fatwa du Ministère des Affaires religieuses qui a décrété que les vaccins anti-Covid étaient conformes à la charia, donnant ainsi un avis religieux à des questions scientifiques en relation avec la santé publique !

Ou comme la déclaration d’Abderrezak Mokri, premier responsable du parti islamiste Mouvement de la Société de la Paix (MSP), qui a appelé les Algériens à adhérer en masse à cette campagne… avec 50.000 doses de vaccin ! Quelle régression…

L’Algérie devrait par ailleurs très prochainement recevoir les doses commandées auprès du laboratoire AstraZeneca, selon le porte-parole du gouvernement Ammar Belhimer. Ce laboratoire peine pourtant à assurer les commandes européennes, ce qui laisse présager un ralentissement des futurs approvisionnements algériens…

Une cacophonie à la hauteur de l’incompétence et de l’ignorance qui caractérise nos gouvernants.

Pauvre Algérie…

 

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.