Encore Une Coupure d’Internet Prévue Aujourd’hui Pour les Algériens !

Comme déjà rapporté par Algeriepart au mois de Septembre 2020, l’opérateur public Algérie Télécom (AT) vient de confirmer qu’il allait entamer de nouveau, à partir du 06 Janvier 2020, une opération de maintenance sur le câble sous-marin SeaWeMe4.

Dans un communiqué d’AT, l’entreprise publique affirme que cette opération va entraîner une “courte” perturbation du service internet, sans en indiquer précisément la durée, mais déclare que cela causera pendant une durée d’environ 2 heures, une baisse du service durant la nuit du 06/01/2021 (entre 23h00 et 3h00 du matin).

Selon certaines sources spécialisées, les travaux de maintenance sur ce câble ne peuvent durer moins de 5jours, contrairement à ce qu’annonce Algérie Télécom.

Rappelons que par le passé, des opérations similaires avaient causé des perturbations considérables aux usagers d’Internet en Algérie et une rupture de service qui a couté des centaines de millions de dollars de pertes…

Si l’Algérie est raccordée à plusieurs câbles sous-marins de fibre optique, le South East Asia–Middle East–Western Europe 4 (Sea-Me-We4), qui relie le Pays au réseau internet mondial à partir de la ville d’Annaba reliée à Marseille, est le plus important, puisque L’Algérie y possède une capacité de 700Gbps.

Ce câble appartient à un consortium de 16 pays, et est connu par ces pannes répétitives et ses coupures induites par les nombreux travaux de maintenance.

Le communiqué d’Algérie Télécom rapporte que les travaux de maintenance seront menés « en coordination avec ses partenaires étrangers, membres du consortium SeaWeMe4 et constituent une obligation technique et contractuelle pour AT vis-à-vis des entités membres ».

D’un autre côté, AT tente de rassurer les citoyens et les entreprises utilisant Internet en Algérie certifiant qu’elle “veillera, tout au long du déroulement de l’opération, à garantir la continuité de service à tous ses clients et abonnés, et n’économisera aucun effort sur le plan humain ou matériel pour que les interventions nécessaires n’occasionnent pas de détériorations palpables sur les services internet“.

On se demande comment AT pourra réellement tenir sa promesse alors qu’elle est dans l’incapacité de répondre à la demande de consommation nationale en bande passante actuelle, qui faut-il le rappeler est passée de 1.3 Tbps en Janvier 2020 à 2 Tbps en Juillet 2020, soit une augmentation 60% en 6 mois !

Ce n’est certainement pas en recourant au câble ORVAL / ALVAL, qui relie les villes d’Oran et Alger à Valence en Espagne et qui n’est toujours pas oprétionnel, ou au câble Medex, qui a été mis en service en Mars 2019, seulement une capacité de 400Gbps sur 2,2Tbps a été activée, et encore moins à ALPAL-2, un autre câble point à point, Alger – Palma, d’une faible capacité de seulement de 40G…

Ne compter que sur ce seul câble constitue un véritable danger pour le développement économique du Pays en cas de coupure prolongée, mais devrait surtout alerter les pouvoirs publics sur le danger que constitue pour la sécurité nationale, l’absence de stratégie d’Algérie Telecom pour sécuriser le trafic internet sur les câbles sous-marin et pallier aux coupures…

Bien évidemment, l’Actuel Ministre des TIC et la Direction d’AT n’ont décidé d’informer le public que le jour même de la coupure, tout comme ils n’ont remis le rapport des incidents à venir au Premier Ministre ou au Président Abdelmadjid Tebboune que tardivement, contrairement à ce qui leur a été exigé…

D’autre part il y a lieu de souligner que le câble sous-marin Sea-Me-We4 était initialement programmé pour une fin de vie en 2025, mais avec les problèmes répétitifs rencontrés, le consortium Sea-Me-We4 va certainement le mettre Hors Service en 2022 / 2023…

On fera comme alors ?

YF.Cheikh

yf.cheikh@protonmail.com

 

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.