Quand un Proche de Gaid Salah Met la Sécurité Alimentaire des Algériens en Danger !

Le 26 Novembre 2020, Le Chef du gouvernement, Abdelaziz Djerrad a mis fin, à travers la voix du Ministre de l’Agriculture, aux fonctions d’Abderrahmane Bouchahda, Directeur Général de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC).

Si les réelles raisons de ce limogeage n’ont pas été évoquées, nous croyons savoir qu’Abderrahmane Bouchahda avait récemment décidé de l’importation de 30 000 tonnes de blé en provenance de Lituanie via un trader suisse, qui se sont avérés impropres à la consommation.

Lors du déchargement du navire, arrivé le 09 Novembre 2020 et chargé de blé tendre au niveau du port d’Alger, le personnel missionné du contrôle de l’opération a pu constater des grains de couleurs différente dans une partie de la cargaison, l’analyse en laboratoire ayant confirmé la non-conformité de la marchandise…

En effet, nous avons appris qu’un échantillon des graines rouges découvertes aurait été analysé par l’Institut de Médecine Légale et de Criminologie relevant de la Direction générale de la Gendarmerie nationale à Bouchaoui.

Il faut savoir que depuis peu, les pouvoirs politiques algériens avaient décidé de la modification du cahier des charges relatif à l’importation de blé afin de diversifier les fournisseurs et casser les monopoles, en apportant les modifications suivantes aux caractéristiques du blé : 0,5 % de bug damaged (grains punaisés), et 12,5 % de taux de protéine.

Les Pays de l’Est, Russie en tête, dont les prix céréaliers sont en hausse, avaient déclaré souhaiter que l’Algérie assouplisse davantage sa tolérance aux dommages causés par les insectes pour atteindre un taux de 1%.

Le Ministre de l’Agriculture, Mr Abdelhamid Hamdani avait alors déclaré que : « La norme d’avant, avait peut-être son importance et sa justification. Aujourd’hui, toutes les indications scientifiques et techniques indiquent que ce taux, au lieu d’être fixé à 0,1, il peut être porté à 0,5, pour qu’il y ait une haute compétitivité pour l’importation du blé tendre ».

Cela insinue que nos gouvernants ont décidé de sacrifier la qualité du blé importé, en acceptant un taux plus important d’insectes et un taux de protéines à 12,5%, ce qui ouvre le marché algérien à de nouveaux fournisseurs, et à des prix plus bas…

« Nous voulons que les Russes soient plus agressifs s’ils veulent pénétrer notre marché du blé », a alors déclaré l’OAIC, rapporte l’agence Reuters.

Sauf que l’OAIC a pu autoriser l’importation d’une cargaison de plusieurs dizaines de tonnes de blé, dont une partie est impropre à la consommation, et ce sans en vérifier la qualité au départ… Surprenant !

Inquiétant même lorsqu’on sait que l’OAIC a signé le 8 novembre 2020 un contrat de contrôle et de surveillance de ses importations de céréales et de légumineuses, avec l’entreprise de certification américaine AmSpec Group, qui remplace le suisse SGS.

Rappelons qu’Abderrahmane Bouchahda, chargé jusque-là de gérer pas moins de 3 Milliards de dollars par an d’achats des céréales à l’étranger, avait été désigné par Abdelkader Bensalah, le Président de la République par Intérim, en remplacement de l’ex Président déchu Abdelaziz Bouteflika.

Une période politique dominée par les décisions brutales de l’ex homme fort du Pays, feu le Général Major et chef d’Etat major de l’Armée : Ahmed Gaid Salah (AGS). M.Bensalah, avait en Septembre 2019 désigné à la tête de l’OAIC, Abderrahmane Bouchahda, qui n’est autre que le neveu de la femme… d’AGS ! Quand on sait que l’un des fils de l’ancien chef d’Etat major de l’Armée, en l’occurrence, Boumediène, qui activait dans la transformation du blé dur et tendre agro-alimentaire à travers la Sarl AGB Aïn Yagout, du nom du village natal de feu son père, on ne peut qu’être inquiet.

Car on se demande si la sécurité alimentaire des algériens est assurée dans cette Algérie qui se veut nouvelle.

Amir Youness

youness.amir@protonmail.com

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.