Mauvaise Couverture 4G – Les Opérateurs de Téléphonie Mobile Enfin Sanctionnés !

Lors du confinement dû la pandémie du Coronavirus, l’autorité de régulation de la poste et les communications électroniques en Algérie, l’ARPCE, avait mis en demeure les trois opérateurs de téléphonie mobile algériens (Mobilis, Djezzy et Ooredoo) à se conformer aux exigences de qualité de service les réseaux 4G sur le territoire national.

« Dans le cadre de l’exercice des missions qui lui sont dévolues par le loi n 18-04 de 10 mai 2018, fixant les règles générales relatives à la Poste et aux communications électroniques, et conformément aux prescriptions du cahiers des charges 4G des opérateurs de la téléphonie mobile, l’autorité de régulation a mis en demeure les opérateurs de téléphonie mobile Ota (Djezzy), WTA (Ooredoo) et Atm (Mobilis), afin de se conformer aux exigences de couverture et de qualité de service des réseaux 4G », pouvait-on lire dans un communiqué de l’ARPCE.

En effet, l’ARCPE avait effectué, du 16 février au 12 mars 2020, une opération de contrôle et d’évaluation de la couverture et de la qualité de service des réseaux 4G des opérateurs Ota (Djezzy), Wta (Ooredoo) et Atm (Mobilis) dans cinq (05) wilayas (Blida, Djelfa, Tlemcen, Adrar et Constantine), au titre de la 3ème année, soit le 3 septembre 2019.

Les résultats de ce contrôle avaient fait ressortir que les trois opérateurs n’avaient pas satisfaits à certaines exigences de couverture et de qualité de service les réseaux 4G dans ces wilayas, avait alors souligné l’ARPCE.

Suite à cette mise en demeure, et compte tenu de l’allègement des conditions de confinement, l’Autorité de régulation a de nouveau mené du 16 au 25 août 2020, dans les cinq (5) wilayas suscitées, une opération d’audit afin d’évaluer le niveau de prise en charge des manquements enregistrés en matière de couverture et de qualité de services.

Le rapport établi par l’ARPCE suite à cette nouvelle opération de contrôle, confirme que les trois opérateurs ne s’étaient toujours pas conformés à l’obligation de couverture qui leur avait été imposée par le cahier des charges et l’attribution de la licence 4G au mois de Mai 2016 !

A titre d’exemple, Djezzy, qui devait assurer 30% de couverture 4G dans la wilaya d’Adrar, n’a pu assurer, selon le rapport de l’ARPCE, que 19,60% de couverture…

Lors du conseil des Ministres qui s’est tenu le 24 août 2020, le Président Abdelmadjid Tebboune avait demandé à Brahim Boumzar, Ministre de la Poste et des TIC, de “ trouver une solution définitive au problème de faiblesse du débit internet, définir les facteurs nuisibles et soumettre le dossier au Conseil des ministres si le besoin se fait sentir ”.

Aussi, parce qu’elles n’ont pas corrigé la mauvaise couverture 4G constatée au premier trimestre 2020 dans cinq Wilayas d’Algérie et n’ont pas atteint le seuil de couverture réseau qui leur a été fixé, l’ARPCE a sanctionné, le 30 Septembre 2020, les sociétés télécoms Mobilis, Djezzy et Ooredoo, à régler une amende globale de 172 519 352,85 Dinars !

82 580 952,38 dinars doivent être réglés par Djezzy, la part de Mobilis sera de 63 918 956,02 dinars alors que 26 019 444,45 dinars devront être réglés par Ooredoo.

C’est la première fois que l’ARPCE applique enfin les règles et sanctions liées aux mauvaises connexions 4G dont son responsables les opérateurs de téléphonie mobile en Algérie, et confirmer enfin les désagréments subis par le client, qui payaient chèrement des services mobiles défaillants, voire mensonger. Et Il a fallu l’intervention de la Présidence, à l’heure où la planète se prépare à la nouvelle norme 5G !

Pauvre Algérie…

Amir Youness

youness.amir@protonmail.com

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.