Les Nouvelles Indulgences du Pouvoir vis à vis d’Issad Rebrab !

Oxxo est une marque française créée en 1923, connue pour sa maitrise et son savoir-faire sur le marché de la menuiserie. Oxxo fabrique et pose des fenêtres, des portes et des fermetures à hautes performances thermiques, acoustiques et d’étanchéité.

Acquise en 2013 par le groupe Cevital et présente sur le maché algérien depuis 2014, Oxxo Algérie, dont le siège se trouve à Said Hamdine, est active dans le domaine de l’extrusion du profilé PVC et l’assemblage des fenêtres et portes fenêtres en PVC à hautes performances thermiques. L’usine de production est implantée dans la localité d’Ain Taghrout, une commune de la wilaya de Bordj-Bou-Arreridj, sur une surface de 35 hectares.

La société Oxxo France, installée route de Jalogny, à Cluny, en Saône-et-Loire était en redressement judiciaire quand elle a été reprise par Cevital en 2013. A l’époque, 124 emplois sur 412 avaient été supprimés.

Aujourd’hui, Issad Rebrab, le patron de Cevital, a décidé de délocaliser la Direction Générale (DG) d’Oxxo de Said Hamdine vers la wilaya de Bordj Bou Arreridj, siège du nouveau complexe industriel, et a enjoint dans une note adressée il y a quelques jours, les cadres de la DG à rejoindre « sous huitaine » leur nouveau site de travail !

Issad Rebrab n’a bien évidemment rien prévu afin de pallier aux besoins des cadres et de leurs familles, sommées dans la précipitation de quitter Alger, en termes de logement, de négociation salariale et de primes.

Un intolérable ultimatum que de nombreux cadres de l’entreprise du groupe Cevital, appartenant à l’homme d’affaire Issad Rebrab condamné et récemment libéré de prison, ont pris comme une décision abusive et un « licenciement maquillé », car ils risquent de perdre leur emploi après 7 années de loyaux services, s’ils ne rejoignent pas leurs postes dans le nouveau siège éloigné de 200 Km de la capitale !

Une décision de la plus grande fortune d’Algérie bien éloignée de son discours prononcé il y a quelques mois au salon ”Talent Job Days” ou il annonçait ’’Il faut investir dans l’économie de le connaissance”, indiquant que ”la plus grande richesse de groupe réside dans ses ressources humaines”

Déjà à la fin du mois d’Août 2020, pas de moins de 196 travailleurs de Numilog, une filiale du groupe Cevital, en charge du transport et de logistique, ont été limogés pour avoir simplement réclamés le droit de constituer un syndicat, qui défende les intérêts des travailleurs de cette entreprise comme il est autorisé dans la loi de travail en Algérie.

S’affichant comme une victime du pouvoir pour plusieurs de ses projets bloqués par l’administration, Issad Rebrab a pourtant connu une fulgurante réussite à l’ombre de ce pouvoir, avant d’être rattrapé par la justice et poursuivi pour « infraction à la législation et à la réglementation des changes et des mouvements de capitaux de et vers l’étranger », « faux et usage de faux » et « fausse déclaration douanière »…

Ses déboires lui avaient également values des déboires à l’étranger. En Italie, Cevital avait racheté en 2015 les aciéries de Piombino avant d’être contraint par le gouvernement italien, parcequ’il n’avait jamais pu honorer ses engagements, de les céder en 2018 à l’Indien JSW Steel !

Réhabilité depuis sa sortie de prison après 8 mois d’incarcération, Issad Rebrab, qui ne peut vraisemblablement plus jouer aux opposants, s’est complaisamment plié aux limites imposées par les cercles du pouvoir et du Président Abdelmadjid Tebboune.

Une attitude de servilité qui semble lui octroyer de manière manifeste, le droit de prendre de bien surprenantes décisions quant à ses employés, décisions souvent au-delà de la limite légale dans un contexte social et sanitaire pourtant tendu.

Pensez-vous que le deal passé entre Rebrab et les autorités algériennes augure de ce changement tant attendu par les citoyens algériens ? Rien n’est moins sûr !

Y.F. Cheikh

yf.cheikh@protonmail.com

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.