Pétrole Algérien – L’Aide du Ministre de l’Energie et de la Sonatrach à l’Oligarque Russo-Israélien Mikhail Fridman !

Dawn Summers est la Chief Operating Officer (COO), ou Directrice Générale Opérationnelle, des activités de la société Wintershall DEA depuis le 10 mars 2020. A partir du 1er Juin 2020, elle devient responsable des activités opérationnelles de cette société qui active dans les domaines de l’industrie de l’exploration et de la production de pétrole et de gaz en Europe (Allemagne, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Danemark), mais également dans la zone Moyen Orient et Afrique du Nord (Emirats arabes unis, Egypte, Libye, et Algérie).

 Dawn Summers, COO de Wintershall DEA

Présente en Algérie depuis 2020, Wintershall DEA détient 19,5% du projet du champ Reggane Nord (bloc 351C) opéré par l’espagnol Repsol. Une activité que pilote Wintershall Dea Algeria GmbH, filiale au capital de 26.000 Euros, créée en 2013 à Hambourg en Allemagne, emploie 7 salariés qui génèrent près de 3,6 millions de dollars de chiffre d’affaires, sous la direction de deux anciens managers de Wintershell : Michael Zechner, qui anciennement en était le vice-président exploration, et Thomas Ruttmann, qui y officiait en qualité de responsable de l’unité commerciale algérienne et qu’encadre depuis le 16 Juin 2020 Mme Christine Claudia Maria Sauerwald.

Par contre, ce que peu de gens savent est que la Société Wintershall DEA est issue de la fusion, au mois de Mai 2019, de la société Wintershall Holding GmbH, plus grand producteur de pétrole brut et de gaz naturel en Allemagne appartenant au géant de la chimie BASF, et de la société DEA Deutsche Erdol AG, société pétrolière et gazière internationale basée en Allemagne, appartenant à L1 Energy, une filiale du groupe LetterOne société d’investissement basée au Luxembourg, et dont le principal propriétaire n’est autre que l’oligarque russo-israélien… Mikhail Fridman !

Ce dernier, qui détient 33% des parts de Wintershell DEA et détiendrait près de 50 % du capital de la société VEON, maison mère de l’opérateur de téléphonie Djezzy, possède une fortune estimée à 15 Milliards de Dollars par le magazine Forbes en 2019.

Il est par ailleurs le cofondateur de l’association caritative Genesis Philanthropy Group, qui œuvre pour l’affirmation de l’identité juive auprès des Juifs russophones !

Mikhail Fridman 2ème à partir de la Gauche, avec Benyamin Netanyahu

Ces informations, aussi étonnantes que dangereuses, n’ont visiblement pas empêché l’Etat algérien de signer un contrat d’investissement global de 3 Milliards de Dollars, dans le secteur névralgique de l’Energie, avec cette entreprise dont un des actionnaires porte la nationalité d’un pays considéré comme ennemi et non reconnu par l’Algérie…

Le nationalisme du régime algérien et son engagement pour la cause palestinienne seraient-ils en perte de vitesse, face aux réalités économiques du Pays ?

Il semblerait que oui au vu des récents événements. En effet, aujourd’hui 17 Août 2020, Sonatrach, la société publique d’hydrocarbures, a signé un mémorandum d’entente avec cette même société allemande : Wintershall Dea, afin « d’examiner les possibilités de développer davantage la coopération entre les deux partenaires ! »

Comme vous pouvez le voir ci-haut, « le mémorandum d’entente vise à coopérer dans les domaines d’exploration, de développement et de production d’hydrocarbures en Algérie et à l’International » précise que la « signature de ce protocole vise à renforcer le partenariat existant entre SONATRACH et Wintershall Dea, à travers la recherche de nouvelles opportunités de coopération ».

Abdelmadjid Attar – Ministre de l’Energie

Il semblerait que les choses évoluent rapidement avec l’Arrivée d’Abdelmadjid Attar aux commandes dans le secteur énergétique, et au sein du 1er Groupe public d’hydrocarbures, qui pourvoit à la quasi-totalité des rentrées de devises de l’Algérie.

Il faut savoir qu’Abdelmadjid Attar, le nouveau Ministre de l’Energie, a fait pratiquement toute sa carrière au sein de Sonatrach et y est resté jusqu’en 2000 après y avoir exercé plusieurs responsabilités en tant que chef de Département, Directeur Exploration, Directeur des projets internationaux, puis Président Directeur Général de Sonatrach entre 1997 et 2000.

Alors qu’il avait été mis en 2013 sous contrôle judiciaire, par le juge d’instruction de la neuvième chambre à la Cour du corps pénal spécialisé de Sidi M’hamed dans le cadre d’une enquête relative à ses activités, Attar a continué à présider, jusqu’à sa nomination au Gouvernement d’Abdelaziz Djerrad, la société Petrochem 2000, qu’il a créé en Avril 2000.

Ce bureau de conseil et d’études dans les domaines de l’Energie, l’Hydraulique et l’Environnement, situé à la Rue Ouamrouche Mohamed au val d’Hydra, à quelques encablures…du Ministère de l’Energie.

La présidence de Petrochem 2000 est assurée aujourd’hui par un proche ami du nouveau Ministre de l’Energie : Ahmed Mechraoui.

Ahmed Mechraoui 

Rien de plus normal puisque Attar connait bien cet ancien Directeur de l’exploration à Sonatrach, natif de la ville de Khenchela comme l’actuel PDG de Sonatrach Toufik Hakkar.

Mechraoui a en effet été un temps PDG de la branche libyenne de Sonatrach International Production and Exploration (SIPEX), puis conseiller de Youcef Yousfi, l’ex Ministre de l’Energie aujourd’hui incarcéré, tout comme il avait été consultant au sein de l’Association algérienne de l’Industrie du gaz (AIG), dont est membre du bureau et vice-président …Abdelmadjid Attar !

Mais ne trouvez-vous pas, en plus de nos révélations sur les incroyables choix de partenariat de la société d’Etat Sonatrach et du récent mémorandum qu’elle a entériné, qu’il est troublant que le représentant officiel de Wintershall DEA en Algérie soit, à travers sa société Petrochem 2000, l’Ex P-DG de Sonatrach devenu Ministre de l’Energie de l’Algérie ?

Comment a-t-on pu laisser faire ?

Car au-delà de la situation ubuesque du manifeste conflit d’intérêt suscité par ce Ministre de la République algérienne, c’est l’engagement de tout le gouvernement quant à construire une nouvelle Algérie qui fait douter les algériens, et au-delà, interroge sur les promesses non tenues et les mauvais choix à répétition du Président Abdelmadjid Tebboune…

Pauvre Algérie !

Y.F Cheikh

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.