22 Juillet 2020 – La Fête de La Police Gachée Par des Promotions Injustifiées !

L’actuel patron de la Police des Frontières au niveau de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN), installé par le Président par Intérim Abdelkader Bensalah depuis le 16 septembre 2019, est Mohamed Noui Sifi. Ce fonctionnaire de Police dirigeait l’administration générale de la DGSN durant les années Abdelghani Hamel, à savoir entre les années 2011 et 2019.

A ce titre, et alors qu’il était contrôleur de Police, Sifi a eu à gérer les budgets colossaux de la DGSN, évalués à plus de 50 millions de dollars par an pour les équipements et plus de 2 milliards de dollars pour les salaires et le fonctionnement !

Une manne d’argent qui lui avait également servi à aménager l’ancien siège de la commission de discipline de la DGSN pour la transformer en une villa luxueuse avec piscine au niveau de la direction de l’administration générale, située au chemin Abdelkader Gadouche, ex-chemin de la Madeleine, à Hydra pour servir de domicile à…. Abdelghani Hamel.

Notons que le coût de cet aménagement avait été évalué à 20 milliards de centimes, puisés sur le budget de la DGSN et alimenté par de l’argent public ! Une bagatelle diriez vous, mais ce n’est pas fini… Mohamed Noui Sifi a fait bien pire !

Entre 2013 et 2015, Mohamed Noui Sifi aurait avantagé outrageusement sa cousine Naziha Azouzi pour lui permettre d’obtenir des marchés publics consistant à équiper les ambulances médicalisées acquises par la DGSN. Originaire de Tébessa comme son cousin, Naziha Azouzi possédait une entreprise basée à Dergana à l’est d’Alger.

Il s’agit d’une entreprise spécialisée dans les équipements des ambulances médicalisées et la fourniture de civières. Elle était associée à un homme d’affaires avec lequel elle va se séparer à partir de 2015, pour se lancer toute seule dans ce business florissant puisque son cousin, haut responsable de la DGSN, allait pouvoir lui garantir de remporter de nombreux marchés…

L’associé de Naziha ne digère pas le coup et va se plaindre à l’un de ses amis qui n’est autre que le commissaire Benamara Mohamed, l’ex-chef de sûreté urbaine de Dar El-Beida.

Quand ce dernier entame une enquête sur les affaires de Naziha Azouzi, la femme d’affaires aurait, selon nos informations, vite alerté son cousin Mohamed Noui Sifi. Ce dernier va alors peser de tout son poids afin d’obtenir la tête du commissaire Benamara Mohamed. Celui-ci sera suspendu de ses fonctions et traduits en justice pour abus de fonctions et abus de pouvoir…

Même si Naziha Azouzi nous a contacté pour nier les faits sans apporter aucune preuve, Son cousin a continué son incroyable ascension à coup d’amitiés et de relationnel au sein du sérail.

Et c’est ainsi, pour le remercier de son indéfectible soutien durant sa retraite et des fréquentes visites effectuées à sa villa sise à Moretti, que l’actuel Directeur Général de la Sûreté Nationale, Khelifa Ounissi, a décidé de promouvoir son ami Mohamed Noui Sifi au plus haut grade de corps : Contrôleur Général de la Police Nationale, en ce jour du 22 Juillet 2020 correspondant à la fête de la police…

La colère était palpable au sein de ce groupe de principaux responsables des Sûretés de Daïras d’Alger impliqués dans la gestion professionnelle du Hirak que nous avons pu contacter, et qui ont été brutalement remerciés et exclus de promotions, malgré leur magnifique prestation chaque Vendredi et Chaque Mardi pendant une année, sans déplorer aucun véritable débordement ou dérapage sérieux parmi les citoyens qui ont pris part aux manifestations !

Ces malheureux hommes et femmes ont été remplacés, nous dit-on, par des personnes qui n’ont aucune expérience ou compétences professionnelles requises pour la délicate mission du maintien de l’ordre dans la capitale…

On se demande comment les hautes instances du Pays peuvent laisser Mohamed Noui Sifi, qui serait le frère de l’ex-chef du gouvernement Mokdad Sifi, jouir d’une telle impunité alors qu’il traîne derrière lui de bien compromettantes affaires.

Ce personnage qui reste pour tous l’homme d’Abdelghani Hamel, n’assume même plus ses choix passés. Il se défend aujourd’hui en privé d’avoir été le protégé d’El Hamel, allant jusqu’à dénigrer publiquement son ancien patron et tous les collègues qui, par principe et par conscience, ont mis en avant qui leur devoir de réserve, qui leur totale fidélité à leur ancien patron.

Ni le Hirak, ni les hautes autorités du Pays, n’ont pu venir à bout du clientélisme, du népotisme et du copinage qui ont mené le pays à la ruine. Ces maux propres au régime algérien sont ce qui permet à des personnes comme Mohamed Noui Sifi d’être promu, malgré tout, Contrôleur Général de la Police Nationale Algérienne ! Pauvre Algérie…

Mr Tebboune, ne nous dites plus que le changement est encours !

Y.F.Cheikh

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.