EXCLUSIF – Les Surprenants Privilèges du Général Ghali Belkecir Auprès Des Chancelleries Algériennes en France !

Khaled Mouaki Benani avait été nommé par décret présidentiel du 18 Février 2006, sous-directeur de la gestion financière des postes diplomatiques et consulaires à la Direction Générale des ressources du Ministère des Affaires étrangères à Alger, avant d’être désigné le 16 Juillet 2008 Consul d’Algérie à Montpellier et ce jusqu’en 2014.

A ce titre, Khaled Mouaki Benani avait fait une déclaration sur l’honneur concernant son patrimoine, et celui de ses enfants mineurs, comme l’exige la loi pour les hauts fonctionnaires. Il y avait alors consigné un appartement, dans le quartier de Kouba à Alger, lui appartenant en bien propre, un Bungalow à Boumerdes dans la cadre d’une promotion immobilière engagée en 2000, et un véhicule de marque Renault, sans autres biens ou placements ou autres déclarés.

Le 5 septembre 2016, Khaled Mouaki Benani est désigné Directeur des Finances au sein de la Direction Générale des Ressources du Ministère algérien des Affaires Etrangères. Le 29 mars 2017 une délégation de signature lui a été donnée par le Ministre Ramtane Lamamra à l’effet de signer, au nom du Ministre d’Etat, Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, les ordonnances de paiement ou de virement et de délégation de crédits, les lettres d’avis d’ordonnances, les pièces justificatives de dépenses et les ordres de recettes, et les décisions entrant dans les attributions organiques régulièrement confiées à la direction, à l’exclusion des arrêtés.

Le 05 Novembre 2019, Khaled Mouaki est nommé Consul Général d’Algérie à Marseille.

Khaled Mouaki Benani, actuel Consul à Marseille

Rachid Belbaki, était le directeur du cérémonial, des visites officielles et des conférences à la Direction Générale du protocole entre août 2001 et octobre 2004. Le 1er Octobre 2014 il est désigné consul de la République algérienne à El Kef en Tunisie.

Belbaki, notoirement proche de la famille Haddad, avait occupé la fonction de Directeur des Finances au Ministère des Affaires Etrangères d’avril 2014 à mars 2016, et celle de Chef de Cabinet de Halim Benatallah, l’ancien Secrétaire d’État chargé des Communautés Nationales établies à l’étranger, de mai 2010 à septembre 2013.

En avril 2016, il est nommé Consul Général à Lille, avant d’être promu, en Octobre 2019, représentant permanent de l’Algérie auprès de l’Office des Nations Unies à Genève.

Au mois de Mars 2020, Rachid Belbaki a été rappelé à Alger, où il a été entendu par la Gendarmerie Nationale dans une affaire de transfert illégale de devises.

Rachid Belbaki, ex représentant permanent de l’Algérie auprès de l’ONU à Genève

Le Général Ghali Belkecir, était commandant du groupement d’Alger, avant d’être promu au poste régional de Blida à la fin de l’année 2015. En Octobre 2017 il est nommé Chef d’Etat Major de la Gendarmerie Nationale, puis en Juillet 2018, il remplace le Général-Major Menad Nouba à la tête du Commandement Général de la Gendarmerie Nationale, avant d’être démis de ses fonctions en Juillet 2019.

Belkecir était la tête pensante d’un groupe de Militaires ayant fomenté une tentative de coup d’Etat avortée contre Abdelaziz Bouteflika, avec la complicité de son ami et ex Ministre de la Justice Tayeb Louh, aujourd’hui emprisonné pour des faits de corruption, et l’aide du sulfureux patron de la chaîne audiovisuelle Ennahar TV, Anis Rahmani, incarcéré aujourd’hui à la prison d’El Koléa à Alger.

En fuite à l’étranger avec sa famille, Ghali Belkecir a été cité dans plusieurs affaires de corruption et de malversations.

Le Général Ghali Belkecir

 

A ce stade, nos lecteurs se demandent certainement la teneur de notre article et l’éventuelle relation qui lierait ces hauts fonctionnaires de l’Etat algérien, mandatés pour représenter des institutions aussi prestigieuses que le Ministère des Affaires étrangère et le Ministère de la Défense. Vous allez le découvrir dans ce qui suit.

En Janvier 2019, une délégation algérienne, conduite par le commandant de la Gendarmerie Nationale le Général Ghali Belkecir, participe aux travaux de la 11ème édition du Forum International de la Cybersécurité dans la ville française de Lille, accompagné de plusieurs éléments de la Direction Générale de la Sûreté Nationale, et du Consul Général d’Algérie à Lille, Rachid Belbaki.

Khaled Mouaki, que Rachid Belbaki avait activement soutenu pour le remplacer à la tête de la Direction Financière du Ministère des Affaires Etrangères, avait mis 5000 euros à la disposition du Consul Général de Lille, Belbaki, pour la prise en charge du commandant de la gendarmerie Ghali Belkecir lors de cette mission à Lille…

Or, le Ministère de la Défense Nationale avait préalablement pourvu le Commandant de la Gendarmerie Nationale d’une prise en charge réglementaire, composée de frais de mission conciliables avec sa fonction et son rang.

Alors pourquoi, les deux diplomates se sont-ils précipités à faire bénéficier Belkecir d’une enveloppe supplémentaire de 5000 Euros d’argent public, pour deux jours d’un séminaire à Lille alors que le Général disposait déjà d’une prise en charge de l’Armée ? Surprenant !

Il faut dire que l’argent du trésor algérien était le plus souvent dilapidé par de hauts responsables malveillants, ayant décidé de troquer leurs fonctions et trahir leurs missions, le plus souvent uniquement pour combler leurs dépenses personnelles…

Ce qui s’apparenterait à un acte de corruption en dit long sur la mentalité de ces personnages et sur leurs réelles motivations, qui se limitent le plus souvent à utiliser leurs privilèges et leurs positions pour assouvir leurs seules ambitions individuelles et familiales.

On en veut comme exemple l’histoire même du fils de Mouaki, un sans-papiers qui habite Montpellier depuis que son père y était consul. Il a récemment été emprisonné et fait l’objet d’un arrêté du préfet de Montpellier lui ordonnant de quitter le territoire français.

Depuis janvier 2020, son père qui est consul Général de Marseille, fait pression sur la préfecture pour annuler l’arrêté et le faire régulariser.

Pour cela il a activé son réseau de connaissances acquis dans le cadre de ses fonctions diplomatiques, et a fait intervenir des politiciens, dont Salah Bariki, qui travaille avec l’ex Maire de Marseille Jean-Claude Gaudin !

De son côté, le Général Ghali Belkecir, pourtant en fuite, a utilisé ce même réseau diplomatique pour faire embarquer sa fille Wafa Ines qui réside à Paris, dans les vols de rapatriements organisés par Air Algérie à la fin du mois de Mai 2020 et ordonnés par la Présidence de la République uniquement pour les algériens résidents en Algérie et bloqués en France à cause de la pandémie du Covid 19…

Et dire que des milliers d’algériens résidents en Algérie sont toujours bloqués à l’étranger depuis des mois, sans avoir pu embarquer dans les vols qui leur étaient destinés… Vraiment surprenant !

Le soutien indéfectible qu’apportent ces diplomates à Belkecir est plus que suspect, il pose la question de savoir à qui véritablement obéit la diplomatie du Pays. A quelques hauts fonctionnaires ou à la République ?

Une question que nous ne devrions plus poser en 2020… Mais ainsi va l’Algérie !

Bachir Outaghani

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.