ENQUÊTE EXCLUSIVE – Révélations Sur l’Implosion du MAK-ANAVAD ! 2ème Partie

Le groupe médiatique canadien à capitaux privé TQ5 Média, détenteur de la chaîne d’expression kabyle TQ5 TV, avait été créé par sept membres fondateurs algériens issue de la Kabylie se déclarant indépendants de tout courant politique, et sous tutelle d’aucune entité ou organisme.

Le projet de chaîne d’expression kabyle qui avait été mis en place la première fois au Canada en 2017 sur le satellite de l’entreprise ArabSat, avant de brusquement cesser d’émettre en Juillet 2019, avait séduit les dirigeants du MAK de par la réussite de la chaine audiovisuelle défendant la culture kabyle et l’engouement populaire qu’elle aura suscité.

Le mouvement de Ferhat Mehenni, n’ayant jamais réussi à mettre en place un véritable média, avait alors opportunément multiplié les contacts et les tractations dans le but de s’approprier la chaine de télévision TQ5 TV, en vain !

Il faut dire que le lancement de la radio communautaire Radio REK, qui émet à partir d’un appartement et qui est gérée par Mathias Hamitouche, est quasi inconnue au sein de la communauté kabyle et n’a jamais pu se hisser comme un média de référence, à cause du manque flagrant de moyens et de professionnalisme qui font largement défaut au mouvement kabyle.

Frustré par l’échec de reprise de TQ5 TV par le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie, les responsables du MAK auraient alors décidé de doter leur mouvement d’une chaîne de télévision qui devrait prendre le nom de Taqvaylit TV, et qui dans la tête des dirigeants du mouvement serait à même de propager à un plus large auditoire, les ambitions idéologiques sécessionistes du MAK-ANAVAD, le gouvernement provisoire kabyle en exil.

Un projet de média si sensible qu’il suscite des animosités et âpres querelles entre les responsables, envenimant chaque jour un peu plus la situation qui prévaut au sein du MAK-ANAVAD à cause de la différence d’approche et de visions entourant les ambitions audiovisuelles de cette association formée à Paris qu’est le gouvernement provisoire kabyle autoproclamé.

En effet, nos sources nous assurent que le mouvement kabyle, au bord de l’implosion, serait miné par de graves dissensions entre une hiérarchie vieillissantes et une large base militante ayant fait éclore de jeunes cadres hautement éduqués et engagés, réels étendards des espoirs non tenus du MAK-ANAVAD.

On en est arrivé à transformer le mouvement identitaire kabyle en un parti sectaire, opposant kabyles de Bougie à ceux de Tizi-Ouzou, jeunes et anciens, et ce juste à cause de l’étroitesse de vue des dirigeants du mouvement, ceux-là même qui ont mené le mouvement au bord du gouffre en 2016“. Nous avouait un haut cadre du MAK qui a requis l’anonymat.

Notre source, qui fait partie d’un large courant de contestation interne, évoquait avec une certaine amertume l’année 2016, dominée par ‘’le coup d’Etat’’ perpétré contre Bouaziz Aït-Chebib, l’ex président du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie contraint de démissionner de son poste par le gouvernement provisoire de Ferhat Mehenni…

A cette époque, répondant aux médias algériens qui avaient médiatisé ce triste évènement, Nordine Mezzi, Secrétaire national à l’Information avait annoncé à l’agence kabyle d’information Siwel que : “Le MAK se porte à merveille” ! Momentanément alors…

Car l’histoire semble aujourd’hui se répéter avec le grave incident qui a vu l’éviction de Nabil At Si Mhand de son poste de Président de la coordination régionale MAK-France Centre, créant de nouveau une vague de contestation inédite et une inquiétante déstabilisation du mouvement.

Et ce que craindraient par-dessus tout, les ténors et autres caciques du mouvement qui seraient selon notre source : « conscients de leurs échecs répétitifs ». « Ils ont raté lamentablement la mission originelle de fédérer les kabyles autour d’un projet viable qui se voulait ouvert à toute la base militante et aux idées novatrices et modernes issue de sa formidable jeunesse. Dans cette configuration, ce mouvement est fini ». Un air de déjà vu…

Il y a quelque semaines Nabil At Si Mhand, le Président élu de la coordination régionale Mak – France Centre, avait publié une vidéo, que vous pouvez visionner ci-après, évoquant deux graves problèmes internes liés au Comité National “Stop Covid 19” crée par le MAK-ANAVAD et l’association Aza Rouge Solidaire, et bien évidemment au fameux projet Taqvaylit TV.

Avec détails, le jeune Président élu Nabil At Si Mhand y déplorait l’accaparement du projet TV par des personnes non qualifiées sur le plan réglementaire, tout en dénonçant empiétement des règles statutaires ayant prévalu lors d’une réunion filmée à son insu, et vite transformée en une parodie de procès à son encontre, à travers l’application Zoom !

Selon lui, un rapport de 6 pages détaillant toutes les entraves et violations des statuts du MAK aurait été transmis au président du Mouvement Kabyle, rapport accompagné de suffisantes preuves, dont des captures d’écran d’un mail comportant les 14 accusations “sans preuves” qui lui avaient été destinées…

 

La convocation à un conseil de discipline ou à une réunion ne peut être possible selon le Président élu du MAK centre que par appel du conseil national du MAK à travers la coordination ou le Président du MAK, et s’il devait y avoir un procès continue Nabil, la décision incomberait à l’Assemblée générale et se déroulerait devant les militants et non virtuellement et dans le secret cela a été le cas…

Enfin, Nabil At Si Mhand conclut sa vidéo en dénonçant la nomination illégale et illégitime d’un intérimaire à la tête de l’instance qu’il présidait et qui aurait, selon lui, officiellement démissionné du mouvement…

Ce mouvement se résumerait donc à quelques mots : amateurisme collectif et dictature ordinaire !

Quoiqu’il en soit, ces éléments nouveaux viennent ainsi confirmer notre première enquête, parue le 19 Mai 2020, qui avait finalement apporté une bien fidèle lecture des graves problèmes internes qui minent le MAK-ANAVAD, mettant la lumière sur le scandale des dons destinés au projet ‘’Stop Covid 19’’ de l’association Aza Rouge Solidarité dans le but de protéger les populations kabyles, mais qui auraient été détournés à d’autres fins : le financement de la chaîne Taqvaylit TV…

Nous avions vu juste, les dissensions internes basées sur des comportements discriminatoires sont le prélude à l’implosion certaine de tous mouvements injustes, sauf que cette fois nos propos nous sont certifiés par un Haut cadre élu du MAK !

Amir Youness

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.