Révélations – Les graves dérives d’un Ministre du gouvernement de l’ère Tebboune !

INCUBME est une société basée dans la ville de Bouchaoui dans la commune de Chéraga en Algérie. Créée en Janvier 2018 et son site internet lancé le 30 Avril 2018, cette entreprise a été fondée par l’ancien sportif Adel Amalou, ainsi que les frères Oumnia, qui ont à leur actif plusieurs entreprises dans la région Lorraine en France, dont Zhor Tech, Digitsole…

Karim Oumnia, ancien sportif franco-algérien a été à la tête d’un business d’articles de sports sous la marque Baliston International qu’il a dû revendre après banqueroute. Depuis, il a lancé, sous la marque Digitsole, une semelle chauffante, et une technologie développée par Zhor Tech permettant de connecter des chaussures à un appareil relié à internet. Karim Oumnia est aujourd’hui le président de la Holding Epsilon, basée à Nancy, qui administre l’ensemble des entreprises précitées.

 

Kamel Oumnia – PDG Espilon

Son frère, Kamel Oumnia, s’intéresse également aux nouvelles technologies, notamment dans le domaine de la gestion des données. Il a eu à travailler sur la loi européenne pour la protection des données (RGPD), car il est par ailleurs conseiller juridique et ancien avocat diplômé en criminologie.

De plus, Kamel Oumnia est Ambassadeur de l’organisation internationale World Legal Summit (WLS), organisation non gouvernementale basée à Toronto. C’est d’ailleurs à travers INCUBME qu’il avait organisé le sommet international de la WLS à la salle des conférences de la cour d’Alger, le 01 Août 2019.

Le réseau relationnel des dirigeants de l’incubateur de startups algériennes INCUBME, leur a permis de rentrer en contact avec des personnalités et de hautes autorités algériennes, telles l’ex Président du Forum des Chefs d’Entreprises (FCE) Ali Haddad ou les responsables de l’entreprise publique SONATRACH, elle-même dotée d’un centre d’Innovation Digitale et qui avait organisé une réception en l’honneur de la 1ère promotion INCUBME, le 2 décembre 2018.

Les Dirigeants d’INCUBME avec le FCE et Jil FCE de Haddad

Le 3 février 2020, INCUBME a même pu signer, en moins de deux années d’existence, un accord de partenariat avec la société nationale d’assurance (SAA) afin de la doter d’outils technologiques innovants afin de moderniser la gestion de son portefeuille clients et améliorer ses services pour réaliser davantage de gains de productivité.

Cette trajectoire fulgurante lui a permis de se hisser au sommet de l’Etat algérien et d’investir ses préoccupations actuelles, dominées par la pandémie du Coronavirus.

Dans une déclaration à la Radio Nationale, le Ministre délégué chargé des Start-up, Yacine Oualid avait indiqué le 19 Mars 2020, que “toutes les Start-up algériennes sont mobilisées contre le coronavirus pour aider le gouvernement dans sa stratégie de lutte contre cette pandémie et aussi les citoyens pendant cette période difficile

Un jour après, soit le 20 Mars 2020, Yacine Oualid annonce le lancement officiel d’une application du gouvernement pour lutter contre le coronavirus.

Celle-ci aurait été développée par le Ministère délégué chargé des Start-up en collaboration avec le ministère de la Santé et l’incubateur privé INCUBME.

Selon le jeune Ministre, l’application « permettra d’alerter les autorités locales en cas où vous présentez des symptômes du coronavirus, et cela leur permettra d’effectuer le dépistage sans que vous ayez à vous déplacer et ce pour éviter de contaminer d’autres personnes ».

« L’application vous permettra aussi de recevoir en temps réel des notifications en cas ou une personne contaminée se trouve dans votre entourage » a-t-il encore ajouté.

Cette application qui a été lancée en téléchargement sur la plateforme Google Play d’Android le 21 Mars 2020, a été testée par nos soins et notre avis rejoint celui de plusieurs autres utilisateurs. Elle est…inutile !

En effet, en plus des nombreux problèmes signalés pour insérer une date de naissance, la langue française qui n’est pas prise en compte lors de l’enregistrement, l’enregistrement du lieu qui n’existe pas en langue arabe, cette application n’apporte rien en termes d’instructions de prévention, de statistiques et lieux exacts où le coronavirus se propage, les noms des communes à forte concentration du COVID-19, les statistiques par ville, par Wilaya et surtout aucune mise à jour des données…

L’application mobile lancée en grande pompe, et pour laquelle l’Agence de Presse Service (APS) a consacré une dépêche, n’est en réalité pas aboutie et n’apporte aucun réel service pour les milliers de personnes qui l’ont téléchargée.

Aussi nous sommes nous demandé quelle valeur ajoutée apportait-elle de plus que le numéro court 3030 permettant de se signaler soi-même aux autorités en cas de suspicion de contamination au Covid-19 ?

‘’Il y’a apparemment des histoires de business pour faire passer cette application de force et le jeune ministre délégué apparemment est un ami proche au patron de la société INCUBME et ils font des affaires ensembles’’ Nous a affirmé une jeune cadre du Ministère de la Santé au fait de ce dossier.

Le jeune Ministre délégué aux Start-up de 26 Ans, Yacine Oualid, censé stimuler l’économie numérique et booster l’innovation stratégique et technologique en Algérie, aurait-il passé en force au Ministre de la Santé une application pour le moins bancale et développée selon nos sources par la start-up spécialisée dans les domaines des nouvelles technologies de l’information : IT Creative appartenant à Imad Belahcene ?

Le Ministre Yacine Oualid avec l’équipe d’INCUBME

Nous avons contacté un membre du Ministère délégué aux Start up, ayant requis l’anonymat, qui nous affirme : ‘’Ils ont tout manipulé pour déclarer via le ministre des Start up que cette application a été développée en partenariat avec le ministère de la santé, chose qui est totalement fausse ! ’’

Si tel est le cas, il est tout autant inadmissible qu’illégal que des commerçants puissent profiter de la pandémie actuelle du coronavirus pour imposer des solutions de pacotille, érigées en solutions digitales idoines, imposées grâce à leurs relations et à la complicité de hauts cadres de l’Etat.

Une autre affaire qui viendrait révéler l’amateurisme du nouveau Ministre délégué aux Start-up, désigné par le Président Tebboune dans le gouvernement Djerad, et qui pourtant déjà fait l’objet de surprenantes révélations par ses anciens associés, collègues et clients.

La dernière en date est la journaliste Layla Haddad, qui l’avait décrié avec des mots très durs : « Un imposteur », un « spécimen qui vénère l’argent plus que tout », « un maître chanteur » et même « une taupe du DRS (Services de renseignements algériens, NDLR) » …

Il semblerait que nos gouvernants soient toujours dans l’incapacité de choisir les bonnes personnes à même de guider et accompagner l’Algérie vers la modernité. Mais ils excellent dans les annonces sensationnelles comme celui qui avait entouré le lancement du projet Alger smart city. 4.O alors même que les écoles, universités, banques, hôpitaux, administrations publiques… ne sont même pas connectés au réseau internet à haut débit…

Amir Youness

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.