Exclusif – Le Sheraton d’Alger secoué par une nouvelle affaire d’espionnage !

Sam Van Campenhout est Directeur Général de l’hôtel Sheraton d’Alger depuis le mois de décembre 2017.

Ce ressortissant belge qui cumule près de 27 d’expérience principalement au sein de la prestigieuse chaîne d’hôtels Mariott à Bruxelles, Bahreïn ou encore au Qatar, est diplômé en gestion commerciale et économie de la grande école de management de Bruxelles l’ISHEC.

Sam Van Campenhout – DG du Sheraton Alger

Rien ne pouvait prédestiner ce quinquagénaire, qualifié de personne affable et compétente, d’être lié à une sordide affaire d’intelligence contre notre pays…

Le 07 décembre 2019, suite à une enquête menée par les services de la gendarmerie nationale, Sam Van Campenhout est arrêté en compagnie d’un ressortissant espagnol, responsable d’une société en Algérie.

Nous avons pris le soin de contacter le Sheraton du club des Pins à Alger, ou une personne nous a informé que l’affaire est liée à des faits d’espionnage.

Rappelons que Hamid Melzi, l’ex-PDG de la Société d’Investissement Hôtelière (SIH) qui dirigeait la résidence du club des Pins, a également été incarcéré en Mai 2019, accusé d’atteinte à l’économie nationale et d’espionnage économique au profit d’une puissance étrangère.

   Hamid Melzi – Ex DG de la Société d’Investissement hôtelière (SIH)

 

Beaucoup avaient spéculé sur l’identité de la puissance étrangère en question et avaient été nombreux à désigner la Chine, à travers la Société algéro-chinoise d’investissement (SACI), joint-venture entre le géant chinois China State Construction Engineering Corp (CSCEC) et l’entreprise publique Société d’Investissement Hôtelière (SIH)

Cette affaire d’espionnage, impliquant Sam de Van Campenhout, serait-elle liée à Charaf-Eddine Amara, le PDG de Madar Holding (ex-SNTA, Société nationale des tabacs et allumettes) qui, suite à l’arrestation de Hamid Melzi, a pu accéder à la présidence de la Société d’Investissement Hôtelière (SIH) qui détient par ailleurs le Sheraton d’Alger ? Nous n’avons pas pu avoir la confirmation malgré nos nombreuses tentatives.

Amara Charaf Eddine – Président du Comité de Direction de MADAR et de la SIH

Toujours est-il, le 6 décembre 2019, soit un jour avant les rocambolesques arrestations de l’Hôtel Sheraton, le Directeur Général adjoint de la China State Construction Engineering Company (CSCEC) et vice-président de sa filiale la China State Construction Engineering Corporation Limited (CSCECL), Zhou Yong, a rencontré le président du comité de direction de la holding algérienne Madar et de la Société d’Investissement Hôtelière (SIH), Charaf-Eddine Amara à Beijing en Chine…

 

Rencontre entre Mr Amara Charaf Eddine de MADAR et Mr Zhou Yong de CSCEC

L’état algérien, qui assimile l’espionnage à de la trahison, prévoit dans l’article 65 de la section 2 du Code pénal, la réclusion perpétuelle pour « quiconque, dans l’intention de les livrer à une puissance étrangère, rassemble des renseignements, objets, documents ou procédés dont la réunion et l’exploitation sont de nature à nuire à la défense nationale ou à l’économie nationale ».

Selon nos mêmes sources, Mounir H., Directeur de la sécurité de l’hôtel Sheraton, aurait également été arrêté en compagnie d’une autre personne qui activait dans le secteur de la sécurité et du gardiennage.

Présentés au juge du tribunal de Chéraga, les quatre prévenus ont tous été, selon nos informations, placés immédiatement sous mandat de dépôt.

Nous reviendrons avec des informations détaillées sur ce sulfureux dossier dans les plus brefs délais.
Amir Youness

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.