Nominations au Gouvernement – Ces choix compromettants qui fragilisent le Président Tebboune.

Yacine Oualid est né le 12 juin 1993 à Mascara en Algérie. Après des études à la faculté de médecine de Université de Sidi Bel Abbès, il en sort diplômé en médecine générale.

Le 2 janvier 2020, il est nommé au poste de ministre délégué chargé des start-ups par le président Abdelmadjid Tebboune.

Yacine, qui n’a jamais exercé en médecine a créé plusieurs entreprises dont la société SSH, qui est un hébergeur de sites internet, basée à Baba Hassan dans la wilaya d’Alger.

S’il est décrit comme le plus jeune ministre dans le gouvernement, cela n’a pas empêché de nombreuses personnes à l’accuser d’imposteur, de spécimen qui vénère l’argent plus que tout, de maître chanteur et même de taupe du DRS (Services de renseignements algériens).

La journaliste Leila Haddad, éditrice du site d’information CNP-News géré par la société d’hébergement du tout nouveau ministre des Start-ups, affirme que son expérience a vite viré au cauchemar.

En effet Leila Haddad accuse le jeune médecin converti au développement Web, d’avoir offert l’accès des sites qu’il gère aux services de renseignements algériens (Ex-DRS).

Selon Layla Haddad : « les antécédents du ministre de 26 ans posent de sérieuses questions. Son parcours scolaire, étudiant en médecine rarement présent aux cours, employé au demeurant comme commercial par une société d’hébergement de sites, aux connaissances laconiques, à l’esprit conflictuel, et au tempérament paranoïaque ! Il finira par se bagarrer avec son employeur et ses collègues, voler leur clientèle et leur couper l’herbe sous les pieds en créant la même société sous le nom de SSH, Smart Solutions Hosting, pour faire une bête sous-traitance.

Le nouveau ministre sous-loue des espaces à des hébergeurs étrangers pour les revendre à des clients potentiels sans apporter aucune valeur ajoutée. Il fait donc de l’import/import du bas de gamme de services, une culture bien drillée du temps de Bouteflika ».

La stratégie de Yacine Oualid serait de proposer des prix cassés par rapport à la concurrence pour le pack d’hébergement, de développement et de maintenance du site afin d’assurer un maximum de clientèle, puis selon la même journaliste, accéder au site pour simuler un piratage qu’il aurait lui-même créé !

Yassine oualid – Ministre délégué
en charge des start-up

Par ailleurs, Yacine Oualid offrirait ses services aux renseignements secrets algériens (DRS) comme étant un hacker qui pourrait infiltrer n’importe quel site, selon la même journaliste.

« Il va bloquer notre site, faire disparaître des articles et interviews, infester nos pages de photos pornographiques, de commentaires hostiles, il va même changer les codes d’accès pour empêcher nos journalistes du site d’y accéder […] Le DRS ne sait pas que notre jeune ministre de 26 ans était à la fois leur taupe et notre webmaster et a en sa possession les codes d’accès de CNP News.

Il est du coup payé par le DRS et par CNP News, il faut payer, faute de quoi, il organisera un autre vrai-faux piratage, le site reste parfois inaccessible plusieurs jours. Mais dès que l’argent est encaissé, le problème est résolu… enfin momentanément car après quelques jours, rebelote, piratage, argent, déblocage… » a écrit Layla Haddad.

Des accusations très graves pour le jeune ministre mais également pour le président algérien Abdelmadjid Tebboune qui pèche par une nomination controversée qui peut lui être fatal.

Renforçant les accusations de la journaliste de CNP News, un ancien collègue de Oualid Yassine a publié des vidéos sur le réseau social Youtube dénonçant les pratiques du ministre délégué en charge des start-ups.

Le célébre activiste web Amir DZ a été le premier a faire cas de ses informations sur la personne de Oualid Yassine et a publié une vidéo en ligne ou il revient avec des détails et des noms sur les agissements du ministre des start-up du gouvernement Tebboune et ses accointances avec les services de renseignements algériens.

Amir DZ cite d’un autre côté le cas d’un autre ministre nommé uniquement parce qu’il serait le gendre d’un général de l’armée encore en activité.

Révélations qui font conclure Amir DZ que s’il n’y a pas de vice-ministre de la défense au sein du gouvernement, c’est parce que l’armée a placé ses propres agents !

De son côté Said Bensdira l’autre activiste basé à Londres, arrive aux même conclusions quant à la réputation du ministre Oualid comme vous pouvez le suivre dans une vidéo postée sur Facebook.

Enfin, la chaîne de Hichem Abboud, Amel TV n’est pas en reste et a diffusé une autre vidéo intitulée : Un ministre fraudeur et délateur, que vous pouvez également consulter ici.

Il semble clair, au vu du violent tollé et de l’indignation générale qui auront suivis la désignation du ministre Oualid Yassine, que l’entame de l’équipe présidentielle en Algérie n’est pas faite pour renforcer le mandat du président Tebboune. Bien au contraire, cela le dessert et le fragilise encore un peu plus du fait des incompétences dont il s’est entouré.

D’autant que la rue continue, sans faillir, de clamer haut et fort son opposition à celui qu’elle considère comme illégitime parce que placé par le pouvoir militaire.

Djazair Djazairi

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.