Exclusif. Le jour où le responsable d’une multinationale a critiqué le gouvernement devant… un ministre algérien

La cohérence de l’action d’un gouvernement passe également par la solidarité au sein de l’équipe que constitue ce gouvernement. Elle est essentielle pour la stabilité de ceux qui prennent les bonnes décisions engageant le pays et primordiale quand elle doit faire face à des critiques partisanes, surtout quand celles-ci émanent de personnes étrangères avec des objectifs purement financiers.

Une réunion de travail s’est tenue le 20 Juin 2018 au siège du Ministère des Finances à Alger avec le Fonds national de l’investissement (FNI), et ce, en présence de Mr Abderrahmane Raouya Ministre des Finances, M. Farid Tiaiba, Chef du Cabinet du Ministre des Finances, Ahcène Haddad DG du FNI, mais également de M. Vincenzo Nesci, Président Exécutif de Djezzy accompagné de M. Mathieu Galvani, CEO de Djezzy, ainsi que de M. Kjell Morten Johnsen, Directeur Général adjoint en charge du Commercial de Veon, qui détient 49% de Djezzy.

Vincenzo Nesci & Mathieu Galvani - Djezzy


Kjell Morten Johnsen.VEON

Un compte-rendu de cette réunion a été transmis via courriel par Vincenzo Nesci à Mr Kamel Mahfoudi, Directeur des systèmes informatiques au sein du FNI, pour l’enrichir avant de l’envoyer à VEON.

< k m a h f o u d i @ b a d . d z > 
 D a t e :   S u n ,   2 4   J u n   2 0 1 8   1 5 : 3 3 : 4 1   + 0 1 0 0 
 F r o m :   K a m e l   M A H F O U D I   < k m a h f o u d i @ b a d . d z > 
 
 T o :   P d g   < p d g @ b a d . d z > 
 
 C c :   K a m e l   A B I D I N E   < k a b i d i n e @ b a d . d z > 
 
 S u b j e c t :   C o m p t e  r e n d u  d e  l a  s é a n c e _ d e _ t r a v a i l _ a v e c _ M o n s i e u r _ l e _ M i n i s t r e _ d e s _ F i n a n c e s _ d u _ 2 0 / 0 6 / 2 0 1 8 
 
 O r g a n i z a t i o n :   F N I 
 
 M e s s a g e - I D :   < e 9 1 d d 4 b d 7 e d c 1 4 7 b 2 e 1 6 3 8 5 b 1 1 1 f 0 1 2 9 @ b a d . d z > 
 
 X - S e n d e r :   k m a h f o u d i @ b a d . d z 
 
 U s e r - A g e n t :   R o u n d c u b e   W e b m a i l / 1 . 3 . 3 

Selon ce mail retransféré à Ahcène Haddad et au septuagénaire Kamel Abidine, Secrétaire Général du FNI, et durant cette entrevue qui a commencé à 8h45, Mr Kjell Morten Johnsen se serait ouvertement plaint de ” l’absence de collaboration et d’échange avec le Ministère de la Poste, des Télécommunications et du Numérique’’

Pour ce dernier, la situation ”s’est encore dégradée avec la nouvelle loi sur les télécommunications ” qui a été promulguée début 2018 et qui selon lui renforcerait l’opérateur Mobilis au détriment des deux autres opérateurs.

Le haut responsable de Veon, qui a fait un passage par l’académie militaire d’intelligence et de sécurité, s’est plaint du fait qu’ ”aucune des améliorations attendues”, ni ”promises” n’ont été incluses dans la loi… ce qui suppose que ces critiques avaient déjà été formulées précédemment.

Dans ce même rapport, il est rapporté que Monsieur le Ministre des finances s’est souvenu que les dossiers soulevés par Djezzy avaient déjà été portés à l’attention de l’ancien Premier Ministre dont les instructions, selon lui, n’avaient pas été suivies par le responsable du Secteur..

Abderrahmane Raouya Ministre des Finances

Toujours devant un représentant du gouvernement, en l’occurrence Mr Raouya, le haut cadre de Veon s’est même permis de juger ”essentiel d’obtenir certains changements à travers les décrets d’application pour éviter d’entraver davantage le développement de Djezzy et les résultats pour ses actionnaires

Le Ministre des Finances, s’est alors juste contenté de résumer la situation en expliquant qu’il n’était plus capable d’intervenir et souhaitait l’élaboration rapide d’un document avec des faits précis et des chiffres qu’il transmettrait au Premier Ministre Ouyahia, tout en demandant une réunion interministérielle pour décider des solutions.

Avant la fin de la réunion à 9h35, Djezzy et le FNI avaient alors convenus de la constitution d’un groupe de travail conjoint, pour travailler ensemble sur le rapport demandé qui devait être transmis au Ministre des Finances.

Il y a lieu de noter que dans sa précédente fonction de Directeur Général des Impôts, Mr Abderrahmane Raouya avait activement participé aux négociations pour l’acquisition des 51% du capital de Djezzy.

Soulignons enfin que l’immobilisme du gouvernement algérien face aux mauvais résultats financiers de Djezzy et sa mauvaise gestion demeurent intrigant. L’Algérie a consenti à un investissement de 2,4 milliards de dollars pour finalement ne se pas soucier de sa rentabilité. Cette attitude contre-productive compromet les intérêts de l’économie nationale et le FNI s’avère incapable d’assumer la responsabilité de ces investissements stratégiques.

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb Télévision Maghreb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.