Documents exclusifs. Dubai, Milan : les étranges adresses fiscales du milliardaire algérien Ayoub Aissiou

C’est une pratique étrange et bien curieuse qu’a utilisé l’un des hommes d’affaires les plus fortunés et influents en Algérie. Ayoub Aissiou, l’un des magnats de l’immobilier et de l’agroalimentaire et patron de la chaîne de télévision privée El-Djazaïria TV, a financé plusieurs investissements immobiliers à Paris en France en fournissant plusieurs adresses de résidence. 

En effet, le natif d’El-Biar à Alger a fait savoir aux autorités françaises qu’il disposait de deux adresses fiscales entièrement différentes.

Pour les besoins de ses acquisitions immobilières à Paris, l’homme d’affaires algérien a fourni la première fois une domiciliation fiscale à Dubai et la seconde à Milan en Italie.

Ainsi, Ayoub Aissiou prétend habiter donc deux pays situés dans deux continents différents.

Il est notoire que le patron d’El-Djazaïria TV se trouve en permanence en Algérie pour diriger ses multiples affaires !

Il s’agit donc bel et bien d’un montage obscur qui soulève des interrogations légitimes sur la provenance des fonds nécessaires pour l’acquisition des biens immobiliers d’Ayoub Aissiou à Paris.

Dans une précédente investigation, nous avions révélé que cet homme d’affaires avait utilisé une adresse basée à Dubai, plus exactement Emarat Atrium- 423- Al Wasl Area- Dubai.

Cette adresse a été fournie par Ayoub Aissiou en février 2016 pour établir les statuts de la Société Civile Immobilière (SCI) Les Jasmins à travers laquelle, il avait acquis un appartement situé au niveau du boulevard Vaugirard dans le prestigieux 15 arrondissement de Paris en association avec son beau-frère Bachir Ould Zemirli.

En novembre 2017, Ayoub Aissiou a présenté une toute nouvelle adresse basée à Milan en Italie pour fonder une deuxième société civile immobilière (SCI) appelée MY et DA et domiciliée au 33 rue Raffet 75016 Paris comme le démontrent les documents exclusifs en notre possession.

Dotée d’un capital de 10.000 euros, cette SCI a pour objet l’acquisition d’immeubles ou droits immobiliers à Paris. Et comme le montrent nos documents, cette fois-ci, Ayoub Aissiou prétend habiter à Via San Vicenzon De Paloi à Milan en Italie.

Il aurait donc quitté Dubai pour le pays de Verdi ?

Toutes nos enquêtes aboutissent au fait que la majorité des revenus de cet homme d’affaires proviennent essentiellement de ses activités commerciales et industrielles développées en Algérie.

Ayoub Aissiou a-t-il donc usé d’une grossière manœuvre pour échapper au fisc algérien ?

C’est probable.

En tout cas, en France, il est interdit d’utiliser deux adresses fiscales et tout changement d’adresses doit être signalé aux autorités françaises à travers les services fiscaux” Nous dira un expert.

En Algérie, Ayoub Aissiou risque de se retrouver dans une situation délictueuse.

Et pour cause, l’article 8 du règlement de la Banque d’Algérie n°07-01 stipule clairement que “hormis les cas expressément prévus par l’article 126 de l’ordonnance n°03- 11 du 26 août 2003, susvisée, la constitution d’avoirs monétaires, financiers et immobiliers à l’étranger par les résidents à partir de leurs activités en Algérie est interdite”. En clair, un algérien résident en Algérie n’a pas le droit  d’utiliser l’argent qu’il gagne sur le territoire national pour s’offrir des biens immobiliers ou financiers à l’étranger sans l’autorisation de la Banque d’Algérie. Et cette autorisation est rarement, très rarement délivrée car elle obéît à des critères très stricts qui concernent uniquement des projets d’investissements et jamais des acquisitions personnelles à l’étranger.

Que fera le Ministère des finances en Algérie?

 

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb Télévision Maghreb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.