Bouteflika – Macron. Les images de l’ENTV truquées?

L’émission « Le Quotidien » qu’anime quotidiennement le célèbre journaliste français, Yann Barthès, a décortiqué les images diffusées par l’ENTV de la rencontre qui a réuni mercredi dernier Emmanuel Macron avec le Président Abdelaziz Bouteflika.

Un journaliste de l’équipe de Yann Barhtès s’est rendu à Alger pour couvrir la visite de travail du Président français. Et à cette occasion, il a pu constater que les images de notre chef de l’Etat, diffusées par la télévision publique l’ENTV, ont été « truquées ». La preuve ? Le journaliste français a fait remarquer que les plans diffusés par notre télévision publique  ont été sciemment sélectionnés pour tromper la vigilance du téléspectateur. Il a indiqué que sur la séquence d’une (1) minute 30 d’images diffusées par l’ENTV, il n’y a eu que 4 plans et tous les plans ont été pris au même moment. «C’est la magie du montage vidéo », précise le journaliste de Yann Barthès.

Pour le reste, l’émission est revenue sur les déambulations de son journaliste qui a interrogé les Algériens sur les propos du président Emmanuel Macron à propos de la colonisation. Il s’est rendu compte que les personnes interrogées préfèrent tout de même Jacques Chirac. L’envoyé spécial de l’émission “Le Quotidien” a également tenté de raviver certaines polémiques, notamment à propos de la visite du président Macron au Maroc avant l’Algérie, ou sur la contradiction d’un de ses ministres qui a critiqué les propos du Candidat Macron sur la colonisation avant de faire partie de son premier voyage officiel en Algérie.

Sauf que dans cette vidéo, le journaliste, qui semble pourtant trop appliqué, a confondu le président du Conseil de la Nation, Abdelkader Bensalah, avec le Premier ministre, Ahmed Ouyahia !

TV Maghreb tvmaghreb.com

TV Maghreb - L'actualité en mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.